Local
15:11 21 avril 2020 | mise à jour le: 21 avril 2020 à 15:11 temps de lecture: 3 minutes

Report du paiement des quotes-parts

Report du paiement des quotes-parts
Photo: ArchivesHôtel de Ville de Montréal at Montreal on October 9, 2012. Denis Beaumont

Les villes liées ont obtenu un délai pour effectuer leur deuxième paiement de quotes-parts servant à défrayer les services d’agglomération tels que la police ou encore l’approvisionnement en eau potable.

L’échéance du 1er juin a été remise au jeudi 2 juillet. Les recettes budgétaires des quotes-parts totalisent approximativement 217 M$.

«Montréal fournit aux villes liées un levier pour qu’elles puissent reporter à leur tour les comptes de taxes», indique le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Benoit Dorais.

Rappelons que le 19 mars, la Ville de Montréal a annoncé le report de l’échéance du deuxième versement des taxes municipales au 2 juillet.

Beaconsfield

Le maire Georges Bourelle voit la décision de Montréal d’un bon œil lui permettant de reporter à son tour le second paiement du compte de taxes municipales, qui sera divisé en deux. Les citoyens paieront 60% de leur compte le 29 juin et 40%, le 31 août.

«On va supporter pour un mois additionnel le 40% du versement des citoyens. Ce n’est pas un gros montant. On a quand même de l’argent en banque pour le faire. On peut parler d’environ 4 à 5 M$ qu’on devra assumer», souligne-t-il.
En mars, Beaconsfield avait payé sa quote-part de 23,4 M$ sous protêt, c’est-à-dire sous réserve, estimant que le calcul déterminant le montant dû à l’agglomération était injuste compte tenu des services reçus.

Le maire Bourelle mentionne que la Ville de Beaconsfield paiera vraisemblablement à nouveau son prochain versement sous réserve.

Sainte-Anne-de-Bellevue

Le deuxième paiement de taxes municipales à Sainte-Anne-de-Bellevue devait normalement être payé le 21 mai. Afin d’alléger la pression financière sur ses citoyens, la municipalité a décidé de reporter ce paiement au 3 juillet.

La Ville, qui entend effectuer son paiement de quote-part le 2 juillet devra donc pendant un certain temps assumer ce coût le temps que les paiements des citoyens puissent être collectés. La mairesse Paola Hawa estime que cette période tampon pourrait durer jusqu’à deux semaines.

«Pour deux semaines, nous allons probablement devoir piger dans notre surplus. Si on va au-delà de deux semaines, il va falloir commencer à penser à fonctionner sur une marge de crédit ou piger encore plus dans les surplus. Ça deviendrait pas mal un défi», indique-t-elle.

Beaconsfield n’est pas la seule ville liée insatisfaite du partage actuel des coûts des services d’agglomération. L’ensemble des villes de l’Association des municipalités de banlieue (AMB), incluant Sainte-Anne-de-Bellevue, souhaiteraient renégocier la formule actuelle de calcul des quotes-parts.

Articles similaires