Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
14:31 29 mai 2019 | mise à jour le: 30 mai 2019 à 10:38 temps de lecture: 2 minutes

Deux bornes de recharge rapide pour véhicules électriques à PAT

Deux bornes de recharge rapide pour véhicules électriques à PAT
Photo: Amélie Gamache / Métro MédiaLes nouvelles stations de recharge rapides côtoieront entre autres des espaces pour les vélos et des stationnements pour personnes à mobilité réduite et les familles, aménagés l’an dernier.

Deux bornes de recharge rapide pour véhicules électriques seront installées dans le stationnement de l’aréna Rodrigue-Gilbert vers la mi-juin.

Il s’agit du premier site pour l’implantation de telles bornes sur le domaine public en territoire montréalais. Le site du stationnement de l’aréna Rodrigue-Gilbert s’avère stratégique, souligne la Ville, du fait du manque d’offre en infrastructures de recharge dans l’est de l’île.

Cette borne de nouvelle génération coûte 80 000$, installation comprise, et permet la recharge des batteries en 30 minutes.

Elles s’ajouteront à la borne double de recharge de niveau II (240 V), de propriété municipale, qui a déjà été installée sur le site, mais n’est pas encore fonctionnelle. Elle sera raccordée au réseau d’Hydro-Québec en même temps que les bornes rapides par Hydro-Québec.

Des bornes rapides seront également installées ce printemps à Rosemont, LaSalle et Beaconsfield, en plus de huit à Laval et de ux à Longueuil. En tout, 122 seront mises en service en 2019 au Québec.

L’annonce fait suite à une entente de partenariat entre la Ville et Hydro-Québec, découlant du renouvellement de l’adhésion de la Ville de Montréal au Circuit électrique. Hydro-Québec financera complètement l’acquisition et l’installation des bornes, et demeurera le propriétaire unique des installations. Des droits d’occupations du domaine lui sont accordés.

Un stationnement vert
Suite à des investissements de plus de 2,5M$, le stationnement écologique de l’aréna Rodrigue-Gilbert a obtenu, le 5 décembre dernier, l’Attestation Stationnement écoresponsable remis par le Conseil régional de l’environnement de Montréal pour son aménagement.

L’aménagement comprend 34% de surface perméable, qui absorbe et filtre l’eau de pluie, en plus de jardins de biorétention, de bassins engazonnés, d’un bassin de rétention et de pavés drainants. Près d’une cinquantaine d’arbres feuillus et conifères y ont été plantés. Ces solutions réduisent de 30 % les rejets d’eau dans le réseau d’égout, selon l’Arrondissement.

Un éclairage au DEL a également été mis en place l’an dernier, tout comme des nichoirs à insectes.

Articles similaires