Stationnement réservé aux vignettes dans le Vieux-PAT : les mesures adoptées

Stationnement réservé aux vignettes dans le Vieux-PAT : les mesures adoptées
Photo: Amélie Gamache/Métro MédiaSeuls les résidents du secteur pourront obtenir un permis de stationnement, au coût de 31$, valide jusqu'au 31 décembre de chaque année. Le nombre de permis sera limité à un par adresse civique.

Après avoir entendu les citoyens et les commerçants lors de consultations publiques les 21 et 22 mai dernier, l’arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles a procédé à l’adoption des différentes mesures liées au stationnement aux abords du futur site d’embarquement de la navette fluviale.

En plus de l’aménagement d’un stationnement temporaire d’une capacité d’environ 60 places sur l’emprise de l’ancienne voie ferrée, l’administration procédera l’Implantation de 17 aires de stationnement réservé aux titulaires de permis de 17 h à 9 h dans les secteurs majoritairement résidentiels.

Neuf aires de stationnement limité à deux heures de 9 h 30 à 15 h 30, de lundi à vendredi, seront également mises en place dans les secteurs à proximité des commerces.

De plus, une zone de stationnement d’une longueur de sept mètres sera réservée aux personnes handicapées, sur le côté sud de la rue Saint-Joseph, immédiatement à l’ouest du boulevard Saint-Jean-Baptiste.

Cliquez sur la carte pour l’agrandir

« Ces mesures ont pour objectif d’éviter que les utilisateurs de la navette fluviale, qui arrivent dans le secteur avant 9 h, s’y stationnement pour le reste de la journée limitant le nombre de places et le taux de roulement du stationnement «, peut-on lire dans les documents détaillant les décisions prises lors du conseil du 4 juin.

Au total, environ 110 places de stationnement seront réservées aux détenteurs de permis ce qui représente environ 30 % de l’offre de stationnement dans les rues locales du secteur, en excluant la rue Notre-Dame. Le stationnement sera limité à 2 heures pour environ 39 places, soit 11 % du stationnement sur rue disponible.

Les vignettes entreront en vigueur au cours du mois de juillet, une fois que la signalisation de stationnement aura été modifiée sur les rues concernées.

Le nombre de places réservées aux titulaires de permis pourrait être ajusté en fonction des permis octroyés afin de conserver un ratio permis délivré/place disponible d’environ 3/2 pour l’ensemble du secteur.

Un stationnement sur la friche
Les mesures adoptées ressemblent aux proposition présentées lors de la consultation publique, à l’exception du nombre de places que comptera le stationnement qui sera aménagé sur le terrain de l’ancienne friche ferroviaire. Un groupe citoyen est présentement mobilisé pour transformer en parc le long terrain, propriété d’EXO, et travaille en collaboration avec l’arrondissement pour développer le projet.

« La proposition soumise avait 100 places, elle est réduite à 60. Je crois beaucoup au parc linéaire, je crois au parc de la friche, a déclaré Caroline Bourgeois. Les consultations ont eu leur effet, ce n’était pas une séance d’information, c’était une consultation. »

En plus de manifester leur désaccord à l’idée d’y voir apparaître un stationnement lors des séances du mois de mai, des citoyens se sont présentés au dernier conseil d’arrondissement pour témoigner de l’importance qu’ils accordaient au projet.

« C’est dans une perspective temporaire, a réitéré la mairesse. C’est un projet pilote; on va voir les habitudes et voir les effets lorsque l’arrimage sera fait avec la carte opus, et nous allons évaluer les solutions. »

Aucun aménagement n’est toutefois prévu cette année sur le terrain, à l’exception d’une parcelle, derrière la bibliothèque, site où se situera le projet ayant remporté le concours « Transformons nos parcs ». Une pergola avec toiles, un petit sentier, du mobilier urbain extérieur original et de l’équipement de projection y seront installés au cours de l’été.