Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
14:44 25 juin 2019 | mise à jour le: 26 juin 2019 à 11:52 temps de lecture: 2 minutes

La rampe de mise à l’eau de la 36e Avenue accessible gratuitement aux Montréalestois

La rampe de mise à l’eau de la 36e Avenue accessible gratuitement aux Montréalestois
Photo: Archives Métro MédiaLa rampe de la rue Notre-Dame Est, à l’est de la 36e avenue, est le seul endroit dans l’Arrondissement où il est permis, pour un véhicule avec remorque, de mettre un bateau à l’eau.

Les plaisanciers de Montréal-Est pourront désormais accéder gratuitement à la rampe de mise à l’eau de la 36e Avenue, à Pointe-aux-Trembles. Les Pointeliers obtiennent de leur côté la possibilité de s’abonner sans frais à la bibliothèque Micheline-Gagnon de Montréal-Est.

L’entente entre les deux administrations, un projet-pilote qui sera en cours jusqu’au 30 avril 2020, a été qualifiée de «gagnante-gagnante» autant par la mairesse d’arrondissement Caroline Bourgeois que par son homologue montréalestois Robert Coutu.

«C’est un échange de bons services entre voisins, se réjouit le maire de Montréal-Est. On commence comme ça, et on va voir si ça suscite de l’intérêt, l’entente pourrait être renouvelable si on décide de poursuivre l’an prochain.»

Aucune installation d’accès direct au fleuve pour embarcations n’est actuellement aménagée sur le territoire montréalestois. La proximité des terminaux pétroliers empêche la Ville d’offrir ce service à ces citoyens, explique M. Coutu.

La rampe d’accès de la 36e avenue n’est gratuite que pour les résidents de la Ville de Montréal, avec un permis qui peut être obtenu sans frais aux bureaux d’Accès Montréal. Les non-résidents, incluant les citoyens de la Ville de Montréal-Est, doivent débourser 500$ pour le même permis. Des accès uniques sont également disponibles au coût de 50$.

Une bibliothèque plus accessible
Un Pointelier doit actuellement débourser jusqu’à 88$ pour un abonnement à la bibliothèque Micheline-Gagnon, gratuit pour les citoyens montréalestois.

« Les gens qui habitent à la frontière ouest de Pointe-aux-Trembles sont à quelques centaines de mètres de la bibliothèque Micheline-Gagnon, alors qu’entre cette frontière et la bibliothèque de Pointe-aux-Trembles, on parle de 4.3km », souligne la mairesse Caroline Bourgeois.

Les résidents des deux municipalités profiteront ainsi d’une bonification de leur offre de service, ajoute-t-elle, «ce qui est tout naturel considérant la proximité des deux territoires.»

L’entente a été adoptée lors du conseil de ville de Montréal-Est du mercredi 19 juin, puis approuvée en première lecture lors du conseil d’arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles le surlendemain. Une relecture au conseil d’arrondissement, dernière étape avant que l’entente soit effective, est prévue au courant de la semaine.

Articles similaires