Des nouveaux dos d’ânes à Montréal-Est

Des nouveaux dos d’ânes à Montréal-Est
Photo: GracieusetéD’autres dos d’ânes seront ajoutés au cours de la prochaine. Les zones près des parcs pourraient notamment être touchées.

Un dos d’âne, fait de produits de caoutchouc, a été installé sur la rue Grande Allée, entre les rues Victoria et Dorchester, à Montréal-Est, afin de réduire la vitesse des véhicules qui y circulent.

Un second, en asphalte, sera ajouté sous peu sur la rue Lelièvre, au sud de la rue Sherbrooke. La signalisation reste à être complétée pour prévenir les automobilistes de l’apparition de cette nouvelle mesure de sécurité, souligne le maire Robert Coutu.

« Il s’agit d’un projet-pilote, précise-t-il. On a deux modèles différents, on va observer quelques semaines et voir les résultats que ça donne. »

Le projet-pilote a été initié à la demande des citoyens, dont plusieurs ont indiqué à leur élu que les automobilistes circulaient trop rapidement sur ces deux voies. D’autres mesures ont été récemment mise en place à différents endroits stratégiques de la municipalité, dont des indicateurs de vitesse.

« On devrait retrouver des dos d’âne à plusieurs endroits dès l’année prochaine, possiblement entre autres dans les corridors scolaires, continue M. Coutu. Mais ce sera évidemment dans des zones résidentielles, nous n’en mettrons pas sur Notre-Dame et Sherbrooke, par exemple. »

À la fin de l’automne viendra le temps de préparer les budgets pour l’an prochain, l’administration Coutu pourra y inclure les coûts des nouveaux dos d’ânes qu’elle aura jugée nécessaire, puisque ‘elle aura alors eu le temps de compléter ses analyses.