Une nouvelle installation pour le CPE Palou la coccinelle

Une nouvelle installation pour le CPE Palou la coccinelle
Photo: GracieusetéLe lundi 20 août, la députée Chantal Rouleau, accompagnée de Stéphane Laroche, directeur du CPE et de François Claveau, directeur général de la Corporation Mainbourg, visitait Palou la coccinelle pour confirmer l’annonce du financement.

Le centre de la petite enfance (CPE) Palou la coccinelle obtient une subvention de plus de 420 000$ pour la construction d’une nouvelle installation à Pointe-aux-Trembles.

Le nouveau site permettra d’accueillir les 80 places additionnelles octroyées en 2013, pour lesquelles l’établissement de la rue Notre-Dame n’avait pas l’espace nécessaire. Comptant actuellement 78 places, le CPE frôle le nombre maximal permis par la loi.

«C’est une excellente nouvelle, il y a des besoins pressants dans le quartier, qui continue de se développer, se réjouit Stéphane Laroche, directeur général du CPE.  Avoir deux installations va également nous permettre de faire des économies d’échelle et d’offrir de nouveaux emplois.»

Palou la coccinelle, la plus vieille garderie de Pointe-aux-Trembles, songeait à une expansion depuis quelques années et était en recherche active de partenaires depuis plusieurs mois.

Objectif 2021

L’annonce a été faite en collaboration avec la Corporation Mainbourg. L’entreprise d’économie sociale, propriétaire et gestionnaire d’immeubles à vocation communautaire, a fait l’acquisition d’une propriété voisine du Centre Mainbourg, où le CPE sera locataire.

« Il reste encore des détails à finaliser, notamment au niveau du zonage, précise M. Laroche. Mais nous avons confiance de les régler, et notre objectif est d’ouvrir à l’été 2021. »

La ministre responsable de la région de Montréal et députée de Pointe-aux-Trembles Chantal Rouleau, souligne que l’ajout de places a été autorisé par l’ancien gouvernement, sans que des ressources supplémentaires ne puissent être allouées.

«Depuis les débuts du projet, alors que j’étais mairesse, j’ai soutenu la direction du CPE dans leurs démarches, affirme Mme Rouleau. Devenir députée et ministre m’a permis d’obtenir du ministre de la Famille qu’ils obtiennent le financement, et j’en suis très heureuse.»

L’aide financière est accordée dans le cadre du Programme de financement des infrastructures (PFI) du ministère de la Famille du Québec.