RDP-PAT ne sera pas oublié, assure la STM

RDP-PAT ne sera pas oublié, assure la STM
Photo: Josie Desmarais/MétroUn autobus hybride de la STM.

«À l’écoute des besoins», la Société de transports de Montréal (STM) promet une bonification du service de bus dans Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles, qui se déploiera au cours des deux prochaines années. La STM effectuera également une consultation pour «réorganiser le réseau», notamment dans RDP-PAT.

Questionné lors de la commission sur les finances et l’administration de la Ville de Montréal, Philippe Schnobb, président du conseil d’administration de la STM, confirme que l’arrondissement de Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles ne sera pas oublié lors de la réception des 300 nouveaux bus.

«Plusieurs lignes sont directement ciblées dans le budget», affirme M. Schnobb, pointant notamment la ligne express 428. Les autres lignes bonifiées seront annoncées au fur et à mesure durant les prochains mois.

La STM souhaite également faire une «refonte du réseau». M. Schnobb assure que chacun des secteurs desservis seront étudiés et que la société ira à la rencontre de «tous les groupes concernés» entre 2021 et 2022. «Un élément jamais fait avant» pour la société qui fêtait ses 100 ans le 22 novembre.

Une annonce attendue

L’annonce devrait satisfaire les citoyens de Rivière-des-Prairies qui ont pu faire part de leurs attentes lors d’une enquête d’opinion réalisée par l’organisme Trajectoire Québec aux abords de certains arrêts de bus du quartier. Près de 70 citoyens déploraient ainsi le manque de fréquences de passages, les nombreux retards, mais aussi le manque de confort dû au manque de bus, explique Sarah V. Doyon, directrice de Trajectoire Québec.

Pour Mme Doyon, «il faudrait venir renforcer les lignes les plus achalandés pour mieux servir les usagers, leur donner plus de confort et de meilleures fréquences de passage».

Philippe Schobb assure être très au courant de la situation actuel dans l’est de Montréal, soutenant se déplacer avec le réseau de transport collectif lorsque des rencontres sont organisés dans ce secteur.

«On constate aussi qu’il faut bien s’organiser pour pouvoir se déplacer», ajoute-t-il.

D’ici la fin 2020, la STM prévoit d’avoir reçu 240 autobus hybrides et une trentaine de bus électriques à grande autonomie. En décembre, 26 bus hybrides et quatre bus électriques auront été livrés. En attendant, le président du CA promet également que des solutions seront trouvés et mises en place.