Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
15:25 17 février 2020 | mise à jour le: 17 février 2020 à 15:59

Les Pointeliers du Diamond Princess devraient être rapatriés sur le sol canadien

Les Pointeliers du Diamond Princess devraient être rapatriés sur le sol canadien

Le gouvernement du Canada va rapatrier ses ressortissants coincés sur le Diamond Princess, navire de croisière infecté par le Covid-19. C’est un grand soulagement pour Manon Trudel et Julien Bergeron, deux Pointeliers qui étaient en quarantaine à bord du navire depuis près de deux semaines.

Selon les informations du couple, les passagers canadiens devraient être évacués ce mardi. « C’est beaucoup d’émotions », affirment les Pointeliers dans un bref message Facebook adressé à l’Avenir de l’Est.

Ils seront ensuite transférés sur la base des Forces canadiennes de Trenton en Ontario avant de rejoindre l’institut de formation NAV Canada de Cornwall (Ontario). Là-bas, ils seront soumis à une nouvelle période de 14 jours de quarantaine.

Ils rejoindront ainsi les 400 autres Canadiens rapatriés de la province chinoise de Hubei, dont la capitale est Wuhan, l’épicentre de l’épidémie.

« Avant l’embarquement au Japon, les passagers seront soumis à un examen de dépistage des symptômes. Les personnes qui présentent des symptômes du Covid-19 ne seront pas autorisées à monter à bord et seront transférées au système de santé japonais pour y recevoir les soins appropriés », a précisé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le 10 février, le couple avait lancé un cri du cœur en confiant leurs conditions de quarantaine à l’Avenir de l’Est et en faisant appel au Gouvernement. Manon Trudel, par ailleurs enseignante en santé et sécurité au travail au Cégep de Sorel-Tracy avait dénoncé fortement les conditions d’hygiène à bord. Notamment au niveau des masques adéquats pour limiter la transmission du virus et le renouvellement de l’air dans le bateau.

Elle avait à ce propos incité les intendants du navire à commander des masques efficaces.

À quai à Yokohama au Japon, le Diamond Princess a accueilli 3700 passagers dont 454 ont été contaminés par le Covid-19.

Articles similaires