Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
11:11 28 juillet 2020 | mise à jour le: 5 août 2020 à 22:53 temps de lecture: 3 minutes

Vague de solidarité à la suite d’un incendie à Pointe-aux-Trembles

Vague de solidarité à la suite d’un incendie à Pointe-aux-Trembles
Photo: Archives/Métro Média

Vingt-quatre logements de la rue Eugénie-Tessier ont été fortement endommagés lors d’un incendie survenu le 25 juillet à Pointe-aux-Trembles. Dès l’annonce du sinistre, des organismes et des citoyens de Pointe-aux-Trembles se sont mobilisés pour aider leurs concitoyens.

L’incendie n’a fait aucun blessé. Cependant, les logements sont « lourdement endommagés », selon Jean François Larente, Chef de section prévention et relations Médias du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM).

La Croix-Rouge offre de l’hébergement, des vêtements et de la nourriture pour une période de 72 heures suivant le sinistre. Par la suite, l’Office municipal d’habitation de Montréal a le mandat de trouver un logement aux sinistrés.

Dans un message envoyé par écrit, Lisa Christensen, mairesse suppléante, rappelle qu’il s’agit du deuxième incendie majeur dans le secteur dans l’espace de quelques mois. « Nous sommes, à l’arrondissement, à pied d’œuvre afin d’appuyer la mobilisation citoyenne, notamment avec la logistique qui s’est mis en place pour aider les sinistrés», mentionne-t-elle notamment.

Réponse rapide de la communauté

Louise Masquer, présidente d’Action secours Vie d’espoir, n’a pas hésité à mettre en branle une collecte de fonds pour les sinistrés « qui ont tout perdu ». « Avant que tout se règle avec les assurances, je pense que ça va prendre du temps », se désole-t-elle. Présentement, la coordination de la redistribution des dons s’organise avec la collaboration des élus, selon Mme Masquer.

Les sinistrés nécessitant vêtements, accessoires de cuisine et nourriture ont notamment été invités à se rendre à la fondation Un élan pour la vie. « On a un bon réseau de contacts. Ça va être du cas par cas, on va être là pour les aider » indique Alexandra Potvin, directrice de l’organisme situé dans Hochelaga.

Pour sa part, le Dépanneur crémerie de l’île récoltera des dons matériels pour les familles sinistrées lors d’un buffet-barbecue le 1er aout. « Même si l’atmosphère est triste, on va tenter de le rendre joyeux pour ces personnes. », affirme le propriétaire Jacques Chatelier Junior.

Des citoyens s’organisent entre eux

Par ailleurs, les messages d’entraide entre citoyens ont fusé sur les réseaux sociaux peu après le début de l’incendie. Logement, vêtements, repas, meubles et plusieurs types de services ont été offerts par les membres de la communauté virtuelle de Pointe-aux-Trembles.

L’incendie a notamment causé la disparition de plusieurs animaux domestiques. Plusieurs personnes ont fait circuler des messages et photos d’animaux afin d’aider les propriétaires dans leurs recherches.

Selon Pierre Couture, directeur général du Berger Blanc, aucun animal n’a été amené à l’organisme dans le cadre de l’incendie.

Articles similaires