Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
18:08 6 août 2020 | mise à jour le: 8 août 2020 à 00:44 temps de lecture: 4 minutes

Maison des jeunes de Pointe-aux-Trembles: un nouveau comité s’implique

Maison des jeunes de Pointe-aux-Trembles: un nouveau comité s’implique
Photo: Coralie Hodgson/MétroLes activités de la Maison des jeunes ont repris depuis la fin juin.

Cet été, un nouveau comité de jeunes se trouve au cœur des activités de la Maison des Jeunes de Pointe-aux-Trembles.

«On va gérer quels sont les projets qu’on va faire cette année. Si on choisit des activités, on choisit où, quand, et comment on va le faire, avec l’aide des adultes bien sûr», explique Bubu, 15 ans.

Impliqué pour la première fois de sa vie dans un comité, il apprécie l’expérience. «Je vois que je m’améliore chaque jour, je deviens de plus en plus responsable. Participer dans un comité, c’est une grande responsabilité», exprime-t-il.

Mis sur pied en février, le comité a vraiment pris de l’ampleur depuis la réouverture de la Maison des jeunes à la fin juin. Sa mission : donner une voix aux jeunes du quartier et les former en tant que citoyens.

Virginie Journeau, directrice générale de la Maison des jeunes, aimerait d’ailleurs voir les jeunes prendre la parole lors des tables de concertation lorsqu’elles reprendront en mode présence physique. «Oui, les directions on se rencontre, mais ce que les jeunes veulent, c’est eux qui le savent» explique-t-elle.

Cet été, le comité prévoit participer à la distribution de sac à dos qui aura lieu dans le cadre de l’Opération sac à dos, organisée par la Corporation de développement communautaire (CDC) de la pointe.

Les jeunes feront également une activité de financement au Marché public de Pointe-aux-Trembles le samedi 8 août. «Quand on fait une campagne de financement, 50% va pour un organisme, et 50% pour le comité de jeunes» précise Viriginie Journeau.

La Maison Forsyth accueille principalement des jeunes résidents des HLM adjacents à l’organisme.  Mike Fortune, intervenant, précise qu’environ 80% des membres du comité y vivent. «Ils vivent ici, c’est leur milieu de vie. C’est pour ça qu’on a choisi beaucoup de jeunes du HLM», explique-t-il.

Jouer dehors

Pandémie oblige, la Maison des jeunes a décidé cet été de délaisser ses installations intérieures. Afin de profiter un maximum de son espace commun extérieur, de grands réaménagements sont en train de se mettre en place à la Maison Forsyth.

Une dizaine de jeunes du comité travaillent à l’aménagement de bacs de jardinage. Avec l’aide des intervenants, ils assemblent de gros réceptacles en bois, qui recevront bientôt des fines herbes et des herbes destinées au partage.

Pour Bubu, participer à la construction est «une façon d’aider la planète.»

De concert avec l’organisme la Pépinière, la Maison des Jeunes a également l’intention de mettre en place une petite scène pour faire des spectacles, un potager, ainsi que des aménagement d’hébertisme.

D’autres projets seront prochainement mis en place en collaboration avec l’Éco de la Pointe-aux-Prairies. Notamment, le gazon sera remplacé par un couvre-sol de trèfles et de thym, et des bacs de culture seront installés.

Laisser le confinement derrière soi

Pour Bubu, le confinement a été éprouvant. Après avoir «été entouré des mêmes personnes» pendant des mois, il se réjouit de la reprise des activités à la Maison. «Je suis entouré ici avec des gens de qui je veux être entouré, avec des gens formidables!», s’exclame-t-il.

Bien que plusieurs activités en ligne aient été réalisées durant la pandémie, telles du sport et de la danse virtuelle, des quizz et des jeux de société, leur succès a été à géométrie variable, selon Mme Journeau.

«Les jeunes étaient déjà sursollicités en ligne. Ceux avec qui on avait déjà un lien, le continuum en ligne était parfait. Les jeunes avec qui on n’avait pas déjà un lien, c’était plus dur de le faire par ce moyen-là.»

Articles similaires