Montréal
15:41 15 septembre 2020 | mise à jour le: 15 septembre 2020 à 15:57 temps de lecture: 3 minutes

D’importantes découvertes archéologiques à Pointe-aux-Trembles

D’importantes découvertes archéologiques à Pointe-aux-Trembles
Photo: Archives/Métro MédiaEn 2017, les fouilles archéologiques sur le site de la Plage de l’Est avaient été entamées en raison de son emplacement au bord du fleuve Saint-Laurent et de la présence d’autres sites archéologiques du genre à proximité.

De surprenantes découvertes archéologiques faites cet été dans le cadre des travaux d’aménagement de la plage de l’Est ouvrent un nouveau chapitre de l’histoire de Pointe-aux-Trembles.

Selon des informations relayées par Est Média, les artefacts laissent entrevoir la présence d’Iroquoiens sur les lieux il y a plus de 2400 ans.

Cette découverte opère un grand changement de paradigme. En effet, les fouilles archéologiques réalisées lors d’une première phase des travaux, en 2017, avaient permis de découvrir des artefacts autochtones datant du Sylvicole tardif, soit datant de 1000 à 1500 ans.

« À la lumière de ces trouvailles, on note la fréquentation sporadique, mais temporaire de ce site sur une longue période, allant de 400 av. J.-C. à 1500 après J.-C. », précise par courriel l’arrondissement.

Cette nouvelle a été accueillie avec enthousiasme par la mairesse de l’arrondissement, Caroline Bourgeois. « L’histoire de Pointe-aux-Trembles est déjà riche, et on vient d’en découvrir un tout nouveau chapitre. Je suis très heureuse de ces découvertes et cela nous rappelle l’importance de mettre en valeur l’histoire de ce lieu qui deviendra, j’en suis convaincue, une signature pour notre arrondissement », affirme-t-elle à L’Avenir de l’Est.

Plus de 12 000 artefacts découverts

Ce seraient plus de 12 000 artefacts qui auraient été trouvés en huit jours de fouilles.

Selon l’arrondissement, cette « concentration inattendue d’artefacts » comprend flèches, grattoirs, ainsi que des tessons. Des témoins d’activités de préparation de peau, de chasse et de pêche ont également été trouvés lors des fouilles.

Les artefacts seront analysés et inventoriés. Par la suite, ils seront déposés à la Réserve des collections de la Ville de Montréal.

La plage de l’Est : un riche site archéologique

Peu de sites archéologiques préhistoriques recensés ont une telle envergure à Montréal, constate l’arrondissement.

Le site est le «plus riche au niveau artéfactuel jamais découvert dans l’Est», affirme Marie-Claude Morin, archéologue et conseillère en aménagement pour la Ville de Montréal, à Est Média.

En 2017, les fouilles archéologiques sur le site de la Plage de l’Est avaient été entamées en raison de son emplacement au bord du fleuve Saint-Laurent et de la présence d’autres sites archéologiques du genre à proximité.

Un grand cimetière français datant des années 1700 avait d’ailleurs été découvert en 2014 près du site de la Maison du Citoyen.

Articles similaires