Montréal
07:00 12 avril 2016 | mise à jour le: 12 avril 2016 à 15:38 temps de lecture: 3 minutes

Fouilles archéologiques à PAT: des nouvelles sépultures pourraient être retrouvées cet été

Fouilles archéologiques à PAT: des nouvelles sépultures pourraient être retrouvées cet été
Photo: Collaboration spéciale

Un contrat pour des nouvelles interventions archéologiques sur le site de la Maison du citoyen, où une soixantaine de sépultures datant des années 1700 avaient été retrouvées en 2014, a été octroyé par l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

Les archéologues de la ville auraient des bonnes raisons de croire que d’autres vestiges pourraient être retrouvés lors de nouvelles excavations prévues par l’arrondissement cet été, selon les explications de Lynn Duranceau, chargée de projets pour la revitalisation du Vieux-Pointe-aux-Trembles.

Le contrat de 105 331$ a été octroyé à Ethnoscop inc, la même la firme d’archéologie qui avait fait la découverte de 63 sépultures, dont une quarantaine appartenaient à des enfants et des fœtus, dans le terrain situé à l’ouest de la Maison du citoyen il y a deux ans.

Les archéologues avaient alors expliqué qu’il s’agissait de la découverte d’un cimetière français ouvert de 1709 à 1843 et ayant été surutilisé pendant de nombreuses années.

«Il y a des zones qui ont déjà été identifiées afin de faire les fouilles archéologiques. Il est possible que des nouvelles sépultures et artefacts soient retrouvés du côté ouest de la bâtisse, notamment, en dessous d’une dalle de béton que nous devons creuser et que nous croyons, a un bon potentiel archéologique», indique Mme Duranceau.

Travaux d’aménagement
Cette année, les interventions archéologiques se feront dans le cadre de travaux visant l’aménagement du site de la Maison du citoyen, à l’angle du boulevard Saint-Jean-Baptiste et de la rue Notre-Dame.

Ces travaux qui devraient commencer en juin, comprennent, entre autres, les excavations rattachées à l’installation d’un bâtiment de service, la construction de 35 places de stationnement, l’implantation d’infrastructures, dont des lampadaires, ainsi que des travaux d’aménagement paysager.

Mettre en valeur le patrimoine historique
Mme Duranceau ajoute que la firme mandatée pour réaliser ces fouilles, devra s’assurer de la supervision des travaux, ainsi que de la production d’un rapport archéologique conformément à la Loi sur le patrimoine culturel.

«Nous sommes tenus de faire appel à des services professionnels dans le cadre de ces travaux, car le Vieux-Pointe-aux-Trembles est considéré comme ayant un grand potentiel archéologique, mais nous le faisons aussi car nous avons la volonté de mettre en valeur le patrimoine et l’histoire du quartier», dit-elle.

Selon une étude de potentiel archéologique réalisée en 2007, le terrain entourant la Maison du citoyen comprendrait plusieurs vestiges archéologiques des couvents de 1690 et 1749, une grange de 1731, une église de 1710 ainsi qu’une courtine et bastion de 1690 et 1725.

Le dépôt du rapport final concernant les fouilles devrait être rendu à l’arrondissement au plus tard au printemps 2017.