Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
14:44 23 avril 2021 | mise à jour le: 23 avril 2021 à 18:07 temps de lecture: 4 minutes

Joanne Paiement: 40 ans d’entrepreneuriat dans le Vieux Pointe-aux-Trembles

Joanne Paiement: 40 ans d’entrepreneuriat dans le Vieux Pointe-aux-Trembles
Photo: Coralie Hodgson/Métro MédiaJoanne Paiement est devenue une référence dans le quartier.

Joanne Paiement célèbre cette année ses 40 ans en affaires dans le Vieux Pointe-aux-Trembles. Des années au cours desquelles elle est devenue une référence commerciale de la rue Notre-Dame Est, mais aussi une figure de proue du combat pour la revitalisation du secteur.

Depuis 2016, la copropriétaire de l’épicerie Huile et Vinaigre est aux commandes de cette boutique spécialisée en produits fins et québécois. Le slogan du commerce, «Autour de la table, le bonheur», donne le ton chaleureux à cette épicerie de quartier.

On trouve aussi entre les rangées de nombreuses créations à l’encre de Chine et aux crayons de bois réalisées par Mme Paiement, formée aux beaux-arts. Une vocation créative qui l’a menée en début de carrière à devenir étalagiste spécialisée dans le drapé par moulage, à son compte puis pour une grande compagnie.

«Je suis tombée amoureuse du tissu. Mon temps de pause, je le passais avec des gérantes de magasin qui m’expliquaient les textiles. Je prenais des notes sur des serviettes de table en papier!», se remémore-t-elle.

Joignant sa passion du tissu et de la création, elle lancera en 1981 l’entreprise Les Belles dentelles dans le Vieux Pointe-aux-Trembles, s’intégrant au quartier par le biais de ses confections de rideaux et literies en dentelles.

Le déclin de « la grande décoration faite à la main » et l’arrivée du «prêt-à-poser», a poussé à la fermeture de la boutique en 2016, quelques mois avant de lancer Huile et Vinaigre, mais encore aujourd’hui, des adeptes de ces créations personnalisées réclament ses services. «On a fait beaucoup d’orphelins, on a eu des appels encore cette semaine!»

Revitalisation

Mme Paiement a été aux premières loges de la perte de vitalité du secteur au fil des exodes des commerces et des services de la rue Notre-Dame au cours des années.

Afin de défendre le potentiel du quartier, elle s’est engagée dans la défunte association commerciale ABC, fermée depuis 2008. Mme Paiement a par la suite joint puis est devenue présidente de l’Association des commerçants et professionnels du Vieux-Pointe-aux-Trembles, née en 2015. Sa mission: «amener les marchands à avoir de la prospérité, développer la rue Notre-Dame, et attendre patiemment que la rue soit refaite. »

Ce long combat a comporté certains moments difficiles où elle a parfois eu à se «convaincre qu’(elle) arriverait à quelque chose avec la patience.» Elle a pourtant persisté avec la mise en place de projets pilote, des activités de représentation, des réunions et des initiatives afin d’épauler les autres marchands du secteur.

«C’est une battante. C’est une inspiration pour des femmes comme nous. Elle a toujours été là pour les commerçants», soutient son associée, Catherine Nesterenko.

40 ans de plus

Si le chemin a été long, Mme Paiement entrevoit depuis le passage à la mairie de Chantal Rouleau et jusqu’à ce jour une nouvelle volonté politique de revitaliser le secteur. L’arrivée du projet de revitalisation de la Société de développement Angus lui donne aussi espoir que le tout pourrait se concrétiser.

Elle insiste cependant: la revitalisation ne peut se faire en dehors de ses commerçants. «Une des preuves c’est la COVID. Pas de magasin, pas de resto, rien, les gens sont en manque de ça.»

Pour la suite des choses, elle ne peut dévoiler encore tous les projets qu’elle a en poche. La retraite, pour elle, n’est pas encore à l’horizon. «J’attends encore 40 ans. Je ne peux pas m’arrêter!», lance-t-elle avec un clin d’œil.

Articles similaires