Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Zone H13: des résidents de Montréal-Est lancent un dernier cri du cœur

Des résidents du secteur concerné s’opposent fortement au règlement. Photo: Coralie Hodgson/Métro Média

À quelques jours du referendum portant sur l’approbation d’un règlement de zonage au centre-ville de Montréal-Est, des citoyens s’opposant au règlement ont défendu leur point de vue devant leurs concitoyens au parc de l’Hôtel de ville, le 1er septembre.

Un referendum se tiendra le 12 septembre prochain sur l’approbation du règlement 58-2016-23-2. Adopté en mai dernier, il a pour conséquence de scinder en deux la zone H13. La nouvelle zone «H20» interdit dorénavant la construction de logements bifamiliaux et trifamilaux. Seuls les logements unifamiliaux y sont permis.

«Ce qu’on déplore, c’est qu’on n’a pas été consultés pour nous demander de changer notre classe d’usage. (…) On veut garder nos droits acquis », a martelé l’organisatrice de l’événement, Kathie Boutin.

Pour sa part, Dominic Paquin a déploré qu’il n’ait plus l’option de modifier son logement si éventuellement, il souhaiterait en faire un duplex pour accueillir ses parents.

«Pour amener des commerces à s’installer (dans le secteur), ça prend un minimum d’habitants. Qui va vouloir s’installer là, avec juste 4000 habitants?», questionne pour sa part Isabelle Houle.

Le maire de Montréal-Est, Robert Coutu s’était opposé depuis cet hiver à ce projet de règlement. Il a réitéré à Métro que les citoyens auraient dû être consultés en amont et que l’opposition «aurait dû reculer» lorsque les résidents ont déposé une pétition s’opposant au règlement.

Si le règlement est approuvé au terme du referendum et qu’il est réélu majoritaire aux élections municipales, le maire s’engage d’ailleurs à renverser le règlement. Il affirme qu’il mettrait aussi en place un projet particulier de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (ppcmoi) pour toute la ville. Conséquemment, tout projet demandant une dérogation majeure entraînerait une consultation publique.

Des citoyens inquiets

Certains citoyens ne vivant pas dans la zone concernée ont émis des réserves concernant le développement immobilier dans le secteur. La crainte de perdre des espaces de stationnement, de voir un grand achalandage dans le secteur et que la vue sur le fleuve soit bloquée par de nouvelles constructions étaient au nombre des préoccupations.

«C’est le seul petit secteur qui nous reste, qu’on essaie de ne pas toucher. On ne veut pas de multilogements», a soutenu une citoyenne qui souhaite rester anonyme.

Le conseiller municipal dans l’opposition, Yan Major, défend que le referendum permettra « aux citoyens de décider, et non pas la politique».

L’élu ajoute que l’opposition  martèle depuis le début «qu’ils souhaitent consulter les citoyens ». «À un certain point, on ne pouvait plus reculer. (…) L’avenue ultime était le referendum».

La lettre d’invitation à cet événement, qui a été distribuée aux résidents du quartier, était apposée du logo de la Ville de Montréal-Est.

Le greffier de la Ville de Montréal-Est, Roch Sergerie, a réagi sur le site de la Ville en stipulant «qu’il est interdit d’utiliser les produits ou symboles de la Ville lors d’une campagne électorale ou référendaire». Il ajoute que la Ville a une position neutre sur la question.

Des citoyens du clan du «non» se sont excusés lors de la rencontre, affirmant ne pas avoir cherché à induire en erreur. «On est désolés. Il y a eu une erreur», a renchéri le maire Robert Coutu, qui a également partagé la lettre.

Yan Major a pour sa part dénoncé que le logo «a pu semer la confusion» chez certains citoyens quant à l’origine de la lettre et la position de la Ville.

Referendum

Le referendum concerne les citoyens de la zone visée par le changement réglementaire et ses zones contiguës. Il se tiendra 12 septembre au Centre récréatif Édouard-Rivet (CRER). Un vote par anticipation aura lieu le 5 septembre. Pour plus d’information, consulter Ville de Montréal-Est – Au coeur de l’Est ! | Règlement 58-2016-23-2 | Tenue d’un référendum (montreal-est.qc.ca).

Articles récents du même sujet