Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Un projet d’envergure au parc Médéric-Archambault

Un projet majeur au parc Médéric-Archambault
Ce nouveau projet d’envergure sera divisé en trois secteurs Photo: Gracieuseté/arrondissement RDP-PAT

Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles a dévoilé le concept retenu pour l’aménagement du futur parc Médéric-Archambault, situé à l’extrémité est de l’île de Montréal. L’arrondissement promet de créer « une porte d’entrée majestueuse et mémorable » pour la métropole.

D’une superficie de 23 000 m2, cet immense parc situé à l’entrée du pont Pierre-Le Gardeur sera divisé en trois secteurs.

Le premier se situant proche de la rivière des Prairies se voudra un lieu de détente et de jeu. Le long des berges, les citoyens pourront utiliser la promenade de type boardwalk qui sera installée et profiter du point de vue sur l’eau. D’autres aménagements et équipements seront installés aux alentours incluant du mobilier urbain et des mobiles d’entraînement.

Un amphithéâtre naturel circulaire sera construit dans le deuxième secteur, situé plus au sud. Une œuvre d’art sera également installée au centre de celui-ci. Un appel à projets sera lancé sous peu.

Le projet prévoit l’aménagement d’un stationnement écoresponsable et d’un système de rétention des eaux de pluie, en plus de la plantation de plusieurs espèces d’arbres indigènes. Le tout a pour objectif de réduire les îlots des chaleurs.

Nous croyons que ce projet est une occasion de rayonnement qui dépasse les frontières de l’arrondissement

Caroline Bourgeois, Mairesse de Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles

La piste cyclable du côté est de la rue Notre-Dame sur la 100e Avenue sera également prolongée pour passer en dessous du pont pour rejoindre le parc en toute sécurité.

Agriculture urbaine

Le troisième secteur du parc sera destiné à l’agriculture urbaine. Un espace d’autocueillette sera à la disposition des habitants.

Les citoyens de Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles seront consultés afin qu’ils puissent choisir les espèces qui composeront le nouveau boisé.

Ce nouveau concept du projet du parc Médéric-Archambault résulte de la consultation publique tenue à l’automne 2020. Près de 400 personnes y avaient participé.

L’arrondissement espère entamer les travaux d’ici la fin 2022. Les plans, permis et autorisations environnementales doivent être encore confirmés. La durée des travaux est fixée à deux ans.

Articles récents du même sujet