Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

«Submersible»: entre l’ombre et la lumière

L'autrice Carolanne Foucher. Photo: Josie Desmarais/Métro

Dans son nouveau recueil de poésie narrative, Carolanne Foucher relate le suicide d’un être aimé. Un sujet difficile que la native de Pointe-aux-Trembles aborde entre noirceur et humour, rappelant que les êtres humains peuvent être complètement submergés, mais aussi se sortir la tête hors de l’eau.

S’ouvrant avec un poème sur le Titanic– dont on «avait juré pourtant aux passagers» qu’il était insubmersible –, le recueil de poèmes Submersible relate le suicide du «meilleur ami/amant/amoureux» de la narratrice.

«Mais au-delà du suicide, c’est vraiment “l’après” de tout ça. C’est la détresse de rester derrière, de ne pas savoir quoi faire avec une peine qui s’explique par les circonstances, mais qui est immense. Vraiment, on n’en revient pas», raconte la poète.

Au fil des pages de ce recueil d’autofiction qui se construit autour de poèmes indépendants, la narratrice tisse l’histoire de son deuil, au travers de rencontres avec une psychologue. Cette dernière ne nommera jamais la dépression, disant que ce que le personnage vit «s’explique par les événements». «Mais le personnage est comme: je vais mourir. Ça ne va pas pantoute», raconte l’autrice.

Puis, de fil en aiguille, se reconstruisant d’abord à travers une relation «pas saine, pas malsaine, qui est juste autre chose», puis avec elle-même, son personnage remontera tranquillement à la surface. «Les humains, on est submersibles, mais on peut remonter aussi.»

Une œuvre tragique, mais avec de la lumière

Si le sujet de Submersible peut être lourd, l’autrice de 29 ans explique que sa poésie, à l’instar de son parler «coloré», reflète l’aspect parfois tragique, mais aussi parfois plus comique de la vie. Par exemple, à la fin du récit, elle se rend compte que l’idée de donner une plante à sa psychologue – qu’elle paye – alors qu’elle ne fait pas ce cadeau à des amis proches n’a pas de sens.

«Je pense que même à travers la dépression, il y a des moments où tu te retrouves les bas dans l’eau, et tu trouves ça niaiseux.»

Comédienne de profession, Carolanne Foucher souhaite que ses textes soient accessibles. Elle indique ainsi avoir fait un grand travail d’oralité dans son texte afin de bien transmettre les émotions.

J’arrive du théâtre: les émotions, le but, c’est de les transmettre.

Carolanne Foucher, autrice et poète

Une fière Pointelière

«Born and raised» à Pointe-aux-Trembles, Carolanne Foucher indique être fière d’y avoir vécu jusqu’à ses 22 ans.

«La personne que je suis devenue, c’est en grande partie par rapport à d’où je viens.»

Espérant que son deuxième recueil de poèmes trouvera également un public, notamment chez les Pointeliers, l’auteure déplore du même souffle l’absence de librairies dans le quartier, «un fléau» selon elle.

Plusieurs projets attendent la comédienne, qui vit aujourd’hui entre Québec et Verdun. Elle jouera notamment dans La fin de la fiction dès le 22 mars, au Périscope, à Québec.

L’artiste lancera également un autre recueil de poésie, cette fois pour ados, qui devrait être publié début avril.

«C’est une personne qui a un kick sur une autre personne et qui navigue à travers l’adolescence, qui est la pire et la meilleure période. […] T’es en secondaire trois pis t’es pas spécial. T’es pas nul, mais tu traverses le secondaire comme un fantôme. Et ça, je pense que c’est une majorité au secondaire: avoir l’impression que t’as pas rapport», résume-t-elle.

Submersible est publié aux éditions de Ta mère et est disponible en librairie.


Si vous ou une personne dans votre entourage avez besoin d’aide, vous pouvez appeler Suicide Action Montréal au 1 866 APPELLE. Des intervenants sont disponibles 24 heures sur 24 et sept jours sur sept pour vous aider.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.

Articles récents du même sujet