Soutenez

Objectif atteint pour le Demi-marathon de la Pointe-de-l’Île

Photo: Patrick Deschamps/TC Media

Les organisateurs du Demi-marathon AMT de la Pointe-de-l’Île ont atteint leur objectif d’attirer un minimum de 800 personnes pour l’événement. La course qui a eu lieu le 31 juillet dernier à l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT)  était une première dans l’est de Montréal.

L’événement organisé par trois anciens résidents du secteur traversait le territoire de l’arrondissement du nord au sud et d’est en ouest. Le tracé proposait trois épreuves autant pour les athlètes professionnels que pour les amateurs, soit des distances de 21 km, 10 km, 5 km et, finalement, 1 km.

Neko Likongo, directeur et co-fondateur de l’événement, s’est dit heureux de voir que les citoyens «étaient au rendez-vous pour la course.»

«Nous avons eu quelques petits obstacles à surmonter depuis le début de la préparation du demi-marathon, mais les gens sont venus et c’est ça qui est important pour nous», explique l’organisateur qui a également réussi à recruter le bon nombre de bénévoles pour la tenue de l’événement.

La mairesse de l’arrondissement Chantal Rouleau qui était sur place pour accueillir les coureurs et distribuer les médailles aux gagnants, souhaite «favoriser» ce type d’événements dans son territoire.

«Ça cadre parfaitement avec notre objectif d’incorporer les saines habitudes de vie en plus de faire découvrir les petites merveilles cachées de notre arrondissement.»

Un des plus beaux parcours
GA3_2439
Philippe Massé qui participe à différentes courses à travers la province depuis les trois dernières années, explique que le parcours du Demi-marathon de la Pointe-de-l’Île, est «l’un des plus beaux» qu’il a vu.

«Ce n’était pas seulement agréable en raison du paysage, mais aussi parce que les bénévoles étaient très accueillants, souriants, ils nous encourageaient à continuer notre chemin, c’était vraiment très bien», dit-il.

La conseillère de Rivière-des-Prairies, Nathalie Pierre-Antoine, était fière d’avoir pris part au tracé de 5 km.

«C’était très agréable et cela m’a permis de faire un peu de sport. J’ai beaucoup aimé mon expérience, j’espère que les gens autour ont autant apprécié que moi.»

Place à l’amélioration
M. Likongo qui travaille à la préparation de cet événement depuis l’hiver dernier, explique qu’il y a encore beaucoup de travail à faire afin d’améliorer davantage l’expérience des coureurs.

«Nous avons essayé de penser à tout, mais le diable est dans les détails, dit-il. Nous avons eu quelques commentaires négatifs pour des gens qui n’ont pas eu de l’eau à temps, nous avons manqué des t-shirts et le 10 km n’a pas bien calculé apparemment, mais il faut comprendre que c’est notre première année. Nous prenons tous ces commentaires de façon constructive et ce sera corrigé pour la prochaine fois.»

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.