Rivière-des-Prairies

Une pétition pour le déménagement de Sanimax

Une pétition pour le déménagement de Sanimax
Photo: Clara LoiseauUsine Sanimax.

Une pétition a été lancée en ligne lundi pour que l’usine Sanimax, spécialisée dans la récupération de sous-produits de viande et d’animaux, soit relocalisée loin des quartiers résidentiels à la suite de problèmes fréquents d’odeurs désagréables pour les citoyens.

La pétition compte déjà plus de 300 signatures. Le directeur général de l’entreprise, Éric Caputo admet comprendre la frustration des citoyens et affirme que l’entreprise ne compte pas déménager de Rivière-des-Prairies.

« On est ici pour rester, on est là depuis soixante ans, explique-t-il. Notre siège social est à quelques pas de l’usine, ce qui prouve que nous sommes bien ici ». M. Caputo assure également que la direction de l’entreprise prend « cette crise très au sérieux et trouve des solutions pour s’améliorer ».

Selon le directeur général, « plusieurs mesures vont être prises pour régler les problèmes à court terme et vont être annoncées d’ici vendredi aux citoyens ». Il n’a cependant pas souhaité donner plus d’informations.

Le mois dernier, l’arrondissement de Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles a mis en place un protocole pour simplifier le dépôt des plaintes citoyennes concernant les problèmes d’odeurs ou de déversements. Plus de 130 plaintes ont été déposées depuis sa mise en place, faisant grimper le total de plaintes reçues à 236 depuis le 1er janvier 2019.

Caroline Bourgeois, mairesse de l’arrondissement, devrait discuter de la situation prochainement avec des membres du gouvernement fédéral et provincial.

Une odeur persistante

Les dirigeant de Sanimax expliquent les odeurs nauséabondes perçues depuis le début du mois de juillet par des « problèmes techniques ». Le directeur de l’entreprise affirme que la situation est maintenant stable et qu’il « y a eu plusieurs journées sans odeurs depuis la crise du mois de juillet ».

Plusieurs voisins des installations évoquent toutefois des émanations nauséabondes dans le quartier ces derniers jours. De nombreux citoyens souhaitent que la direction de l’usine tienne une rencontre avec eux afin de trouver une solution durable aux problèmes d’odeurs.