Rivière-des-Prairies
05:00 8 janvier 2021 | mise à jour le: 8 janvier 2021 à 09:43 temps de lecture: 3 minutes

REM dans RDP: la mobilisation s’organise

REM dans RDP: la mobilisation s’organise
Photo: Anouk Lebel/Métro MédiaTheo Vecera, Paul Easton. Pietro Mercuri, Jean-François Rouette et Joseph Paglia.

La mobilisation citoyenne s’organise pour que le Réseau express métropolitain (REM) de l’Est soit prolongé dans Rivière-des-Prairies.

Six citoyens mobilisés depuis quelques années pour l’amélioration du transport collectif ont décidé d’unir leurs forces en formant la Coalition REM RDP début janvier.

«Ensemble, on va avoir plus de poids que seuls», explique Paul Easton, l’un des membres de la coalition, aussi formée de Jean-François Rouette, Theo Vecera, Joseph Paglia, Pietro Mercuri et Stéphanie Gauthier.

Ils estiment qu’une seule station à l’extrémité ouest de Rivière-des-Prairies ne dissuadera pas les gens de se rendre à leur destination en voiture.

«Les gens ne prendront pas l’autobus pour se rendre à une gare de REM, illustre Stéphanie Gauthier. Ils vont prendre leur voiture.»

La ministre Chantal Rouleau interpellée

La Coalition a déjà interpellé Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et de la Métropole, également ex-mairesse de Rivière-des-Prairies– Pointe-aux-Trembles.

Dans une lettre de cinq pages envoyée à la ministre le 5 janvier, ils expriment leur déception devant le tracé proposé.

Ils font valoir que Rivière-des-Prairies compte sensiblement le même nombre de résidents que Pointe-aux-Trembles, où quatre stations sont prévues. La lettre relève également que plusieurs élus se sont engagés à améliorer le transport collectif dans Rivière-des-Prairies dans le passé.

La Coalition espère avoir l’occasion de discuter de ses demandes directement avec la Caisse de dépôt de placement du Québec et avec Mme Rouleau, à qui une demande de rencontre été réclamée.

«On veut savoir pourquoi le plan fait Pointe-aux-Trembles au complet et ne prévoit rien à Rivière-des-Prairies. » – Stéphanie Gauthier, Coalition REM-RDP

Cinq nouvelles stations proposées à RDP

Jean-François Rouette a également détaillé une proposition pour le REM dans un document envoyé à Mme Rouleau.

Il propose la création d’une ligne Nord en deux sections.

La première irait de la gare de Pointe-aux-Trembles vers le Cégep Marie-Victorin, d’abord avec un surélevé le long des lignes du CN. Cette ligne se prolongerait en surface à partir de l’actuelle gare EXO de Rivière-des-Prairies, sur Maurice-Duplessis, avec quatre nouvelles stations: Rivière-des-Prairies, Rodolphe Forget, RLM et Armand-Bombardier.

La deuxième section permettrait de relier le Cégep Marie-Victorin à la station Côte-de-Liesse, dans Saint-Laurent, avec une correspondance avec le REM1, une manière d’utiliser les infrastructures en place et de décongestionner la ligne orange du métro, selon M. Rouette.

«Ça va permettre de ramener le lien direct vers le tunnel Mont-Royal et la Gare Centrale, qu’on avait avec le train EXO, mais qu’on a perdu avec le REM», explique-t-il.

Cette proposition permet aussi selon lui de mettre à profit les infrastructures en place, notamment celle de la gare EXO de Rivière-des-Prairies, que le nouveau REM rend obsolète, selon lui.

Appel à la mobilisation

La proposition de M. Rouette serait l’idéal, conviennent Stéphanie Gauthier et Paul Easton.

«Nous sommes ouverts à d’autres options», souligne toutefois M. Easton.

«Tout ce qu’on veut, c’est être inclus dans le plan, élever nos voix pour avoir au moins quelque chose », renchérit Mme Gauthier.

Ils appellent les citoyens à écrire aux élus et à communiquer avec eux pour se joindre à la mobilisation.

Malgré la pandémie, ils comptent bien trouver des moyens de se faire entendre.

Articles similaires