Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
15:02 23 mars 2021 | mise à jour le: 23 mars 2021 à 16:14 temps de lecture: 3 minutes

Déjections canines: les propriétaires d’animaux domestiques rappelés à l’ordre

Déjections canines: les propriétaires d’animaux domestiques rappelés à l’ordre
Photo: IDS/Verdun Hebdo - Archives

Les déjections canines font souvent l’objet de plaintes au centre d’appel 311. En cette période, l’arrondissement de Rivière-des-PrairiesPointe-aux-Trembles tenait à rappeler à l’ordre les propriétaires d’animaux domestiques.

Le manque de civisme de certains propriétaires de bêtes à poil semble irriter quelques habitants. Rivière-des-Prairies et Pointe-aux-Trembles font face à ce problème depuis quelque temps. La fonte des neiges et le printemps apportent chaque année leurs lots de surprises. Or bien souvent, cela a le don d’exaspérer les résidents habitués aux ballades estivales.

Au parc André-Corbeil-dit-Tranchemontagne dans Rivière-des-Prairies, le constat se passe sous les yeux de Viviane, pointant du doigt une jeune dame. «Voilà l’exemple même. Elle s’arrête, son chien fait ses besoins, elle fait mine de texter sur son téléphone et repart comme si de rien n’était», s’exclame-t-elle avant d’ajouter: «C’est lamentable, d’autant plus pour ne rien arranger c’est le printemps et la neige fond.»

Ce jour-là, il est 16h et les promenades canines sont nombreuses. «Il est difficile de passer inaperçue avec mon berger allemand. Autant dire que je ramasse les excréments derrière mon chien», lance avec humour Aurélie.

Mais le constat n’est pas le même pour tout le monde. Même si Philippe reconnaît que le manque de civisme est flagrant pour certains, il déplore un manque de poubelles publiques aux alentours et dans les parcs. «Il me semble que ce n’est pas compliqué de ramasser derrière son chien certes, mais les parcs à chiens sont trop peu nombreux pour un aussi grand arrondissement qu’est RDP-PAT», constate-t-il dans le parc Daniel-Johnson.

«L’arrondissement travaille actuellement à explorer des scénarios pour l’ajout d’un parc à chien, car nous savons que c’est un besoin exprimé par les citoyens», indique la direction de RDP-PAT.

La Ville de Montréal-Est a récemment tenu à faire son propre rappel à l’ordre sur sa page Facebook, soulignant qu’il «appartient à chacun de ramasser les crottes de son animal». Sur son site web, la Ville affirme avoir «reçu plusieurs plaintes concernant la présence accrue de déjections canines sur les trottoirs, dans les parcs et sur des terrains privés situés en bordure des espaces publics».

Rappel des règles

Le ramassage des déjections canines est le devoir de tout propriétaire. La mairie lance un appel au civisme de chacun et tient à rappeler certaines règles.

À l’extérieur, on doit tenir un petit chien avec une laisse d’une longueur maximale de 1,85m. Pour les animaux de plus de 20kg, une laisse de 0.9m (3 pieds) avec port d’un harnais ou licou, est obligatoire. Les laisses rétractables ne sont pas permises. Les parcs à chiens sont les seuls endroits où les animaux peuvent courir sans laisse. À Montréal, tout contrevenant s’expose à une amende dont le prix peut varier entre 300 à 500$ selon le constat d’infraction.

Articles similaires