Rivière-des-Prairies
15:33 25 mars 2021 | mise à jour le: 25 mars 2021 à 15:44 temps de lecture: 3 minutes

Les camps de jour d’été affectés par les effets de la pandémie

Les camps de jour d’été affectés par les effets de la pandémie
Photo: Archives Metro Média

Les dates d’inscription générales pour les camps d’été seront les 5 et 6 mai. Les services proposés restent cependant toujours limités. Au programme: camp régulier et service de garde ainsi qu’une offre d’accompagnement pour les jeunes en besoins spécifiques.

Josiane Demers, coordinatrice aux programmes de loisir d’Équipe RDP, est formelle: «L’été 2021 sera spécial pour toute l’équipe.» En cause, les répercussions négatives sur la santé mentale des enfants due à la Covid-19, mais aussi l’instabilité sanitaire qui les pousse à être constamment dans le flou. Les différents camps proposés en temps normal ne pourront malheureusement pas voir le jour et les services seront limités à leur strict minimum.

Les sorties de groupe, les sports, les locations de bus et les programmations de dernière minute ne seront pas à l’ordre du jour non plus. Le respect strict des mesures sanitaires et les contraintes en découlant obligent la direction à devoir mettre en poste plus de moniteurs pour chaque groupe d’enfant. «Une chance cette année les jeunes veulent plus travailler» souligne-t-elle avec soulagement.

Un lieu encore incertain

Le service des loisirs de l’organisme communautaire presse la Ville de Montréal d’ouvrir un centre de loisirs dédié aux camps d’été, sans ça la localisation des activités reste toujours tributaire des écoles du quartier. «D’autant plus que les systèmes de ventilation des classes ne sont pas optimaux. C’est un problème majeur considérant les fortes chaleurs estivales», ajoute-t-elle.

Elle tient à préciser aussi que les offres de services vont être orientées vers des activités en lien avec les multimédias (montage vidéos, studio de musique, chant etc.) à défaut d’organiser des sports qui compliqueraient la donne. «Nous n’avons pas le contrôle. Nous voulons pouvoir offrir un service de meilleure qualité, mais c’est difficile d’avancer sans savoir où l’on va!»

La direction doit s’adapter d’autant plus cette année et faire face à un nouveau problème touchant les enfants. Les troubles d’anxiété, d’angoisse et du comportement risquent d’alourdir la tâche des moniteurs. «Il va être difficile de tout gérer, ça va déborder», craint Madame Demers.

Les camps réguliers auront lieu du 28 juin au 13 août 2021, au prix de 90$ sans service de garde (130$ avec). Les horaires sont de 9h30-15h30 et ceux du service de garde de 7h-9h30 et 15h30-18h.

La Semaine en folie se déroulera du 16 au 20 août 2021 (places limitées) au prix de 100$ sans service de garde (140$ avec) de 9h30 à 15h30. Le service de garde sera ouvert de 7h-9h30 et 15h30-18h.

Articles similaires