Rivière-des-Prairies
05:00 29 avril 2021 | mise à jour le: 29 avril 2021 à 07:06 temps de lecture: 3 minutes

Les lasagnes de l’espoir

Les lasagnes de l’espoir
Photo: Yohann GoyatVittoria Pisano, 10 ans, cuisine des lasagnes en l'honneur de son grand-père atteint de la maladie d'alzheimer.

Depuis un mois, une jeune résidente de Rivière-des-Prairies cuisine en famille des lasagnes «faites avec amour» dans le but de récolter des dons pour la Fédération québécoise des sociétés Alzheimer (FQSA). Elle le fait en l’honneur de son grand-père, lui-même atteint de la maladie.

En mars dernier, Vittoria, 10 ans, Jaxson, 7 ans, ainsi que leur père Vincent se sont lancés dans une campagne de financement afin de faire avancer la recherche sur l’Alzheimer. En 15 jours, ils ont déjà récolté 4300 $.

«Nous sommes heureux et reconnaissants de voir autant de personnes touchées. Honnêtement nous étions partis dans le but d’obtenir un gros 400 $. Mais là, ça dépasse toutes nos attentes», reconnaît Vincent.

Le père de famille raconte avoir reçu une promesse de don anonyme. La personne offre de donner 5000 $ si l’objectif maximal des 5000 $ est atteint.

Avec le cœur

À l’annonce de la maladie de son grand-père, Vittoria voulait lui venir en aide par n’importe quel moyen.

«La lasagne est le plat favori de mon grand-père. C’est un plat apprécié et connu de beaucoup de gens. C’était pour moi une manière de toucher plus de monde», explique la jeune cheffe en herbe.

Les commandes ont quasiment doublé, mais cela ne la décourage pas pour autant. Ce vendredi, jour de préparation des lasagnes, près de 21 barquettes (d’environ six parts chacune) sont cuisinées et prêtes à être vendues.

«Je cuisine les lasagnes, car c’est un moyen de penser à mon grand-père et j’aime le sourire que ça procure aux gens.» – Vittoria Pisano, 10 ans

D’origine portugaise et italienne, la jeune cuisinière a hérité des recettes de sa grand-mère. «Une lasagne un dimanche soir, ça réconforte et ça rappelle des souvenirs», ajoute avec un grand sourire Vittoria.

Pour chaque part de lasagne achetée, 5 $ sont donnés à la FQSA. Mais la réalité des dons est tout autre. «Bien souvent les gens donnent beaucoup plus, et nous reversons en conséquence à la fondation», précise le père de famille.

Le montant total sera reversé aux CHSLD et à la recherche. Vincent se veut transparent dans sa démarche et met à jour chaque semaine l’avancée des dons.

Ce vendredi soir, il ferme la porte après avoir servi le dernier client et remercie une nouvelle fois la grande générosité de la communauté. «Le monsieur vient de me dire qu’il allait faire un don de 1000 $», dit-il avec une grande émotion.

Reconnaissance

À l’école, le message de Vittoria est bien passé. Le 5 mai prochain, la Commission scolaire English-Montréal a donné rendez-vous à la jeune fille afin de la féliciter.

Ce n’est pas la seule reconnaissance. La semaine dernière, la jeune fille a reçu une lettre d’encouragement et une dizaine de chèques-cadeaux de l’entreprise Five Roses.

Toujours dans un élan de générosité, Vittoria et son père ont décidé d’offrir chaque semaine trois parts de lasagne à l’organisme d’aide aux personnes en difficultés Second Chance Café de Saint-Léonard.

Articles similaires