Rivière-des-Prairies

Le SPVM renforce sa présence auprès des citoyens

La Sûreté du Québec et le SPVM allient leurs forces avec une nouvelle brigade intégrée dans la lutte contre la violence armée et le trafic d’armes à feu. Photo: Archives/Métro Média

À la suite des récentes fusillades, dont une qui a fait trois morts et deux blessés le 2 août à Rivière-des-Prairies, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a décidé de mettre en place tout une série de mesures afin d’assurer le bien-être et la sécurité dans plusieurs arrondissements.

Sont visés par ces mesures Rivière-des-Prairies, Saint-Léonard, Montréal-Nord et Ahuntsic-Cartierville.

Le SPVM accentue le porte-à-porte. Ainsi, 300 domiciles seront contactés dans le but de rassurer la population. Les patrouilles policières locales vont également être revues à la hausse.

Policiers motards et cavaliers seront aussi actifs sur le terrain.

Des visites dans 200 organismes, commerces et institutions sont également effectuées.

Aussi, le SPVM comptera sur l’apport d’une dizaine d’enquêteurs et d’équipes spécialisées de la Sûreté du Québec.

Le 12 août à Laval, un suspect en lien avec la fusillade du 28 mai à Rivière-des-Prairies a été arrêté en possession d’une arme de poing à sa ceinture, des munitions et un chargeur prohibé.

L’homme, âgé de 32 ans, est connu pour des antécédents avec les armes à feu et des stupéfiants, mais aussi pour des liens avec des groupes criminalisés, précise le SPVM dans son communiqué.

Articles récents du même sujet