Rivière-des-Prairies
04:07 23 juin 2016 | mise à jour le: 23 juin 2016 à 11:46

Insécurité: des citoyens de RDP se tournent vers Facebook

Insécurité: des citoyens de RDP se tournent vers Facebook

Le sentiment d’insécurité grandissant dans les nouveaux secteurs de Rivière-des-Prairies a conduit un couple de citoyens à créer un groupe Facebook de surveillance de voisinage, RDP Neighbourhood Watch, qui a conquis 400 membres en quelques semaines.

Les deux créateurs, Berta Ricciuti et Theo Vecera, ont d’abord lancé leur page pour permettre aux résidents de leur rue de partager entre eux des renseignements aux sujets d’activités louches ou inhabituelles dans le secteur.

«Les résidents voulaient l’instauration de patrouilles de citoyens, comme aux États-Unis, mais c’est interdit ici», confie Mme Ricciuti qui avoue avoir peur depuis que ses deux voisins se sont faits cambriolés en l’espace de deux semaines.

Depuis, la page gagne en popularité, attirant des membres de rues avoisinantes. À un point tel que le couple a organisé le 21 juin une réunion d’information sur la sécurité, animée par l’organisme Tandem en présence du conseiller d’arrondissement Manuel Guedes, durant laquelle plusieurs citoyens ont exprimé leurs inquiétudes.
GroupeFBUne cinquantaine de résidents des secteurs Thomas-Paine, Henri-Christophe et Primat-Paré, sont venus écouter les conseils en sécurité domiciliaire de Ginette Venne, conseillère en prévention à la criminalité chez Tandem.
Cette dernière affirme que des introductions par effractions et vols de véhicules ont eu lieu récemment dans ces nouveaux quartiers, habités par des familles avec de jeunes enfants.

Pendant une heure, elle a prodigué de nombreux conseils et donné des trucs aux participants qui habitent majoritairement dans des maisons unifamiliales.

«Une rue mal éclairée avec des arbres mal émondés, ça fait une rue sombre et ça attire les voleurs», explique Mme Venne.

Au milieu de ses nombreux conseils pour sécuriser une maison, elle invite les citoyens à composer le 911 dès qu’ils constatent quelque chose d’anormal, afin que la fréquence des patrouilles de police soit plus élevée.

La sécurité dans les parcs de l’arrondissement fut également au centre des discussions des participants qui ont déploré les attroupements de jeunes qui y consomment drogue et alcool.

Une criminalité stable
Le conseiller d’arrondissement Manuel Guedes, se veut rassurant: «La criminalité n’a pas augmenté dans l’arrondissement».

Il reconnait que du vandalisme a été constaté dans les parcs et que l’installation de caméras pourrait être une option de l’administration de l’arrondissement pour y mettre fin.

Du côté du SPVM, qui déplore ne pas avoir été convié à la rencontre, on affirme que les vols de véhicules ont pratiquement été divisés par deux par rapport à 2015, et que les vols dans les véhicules sont passés de 95 à 73 depuis l’année dernière.

Par contre, Dany Marin, commandant du poste de quartier 45, reconnait que les introductions par effraction sont passées de 51 à 78: «On assiste à une recrudescence de la criminalité juvénile.»

Il affirme également que voir des attroupements de jeunes crée un sentiment d’insécurité tout en affirmant qu’il «n’y a pas de problème de gang dans Rivière-des-Prairies.»

Surveillance dans les parcs
Cette année, de nombreux organismes vont proposer des animations dans les parcs, et Tandem, en partenariat avec l’arrondissement, va mettre en place des surveillants de parc, avant la fin du mois de juin. De son côté, le poste de quartier 45 du SPVM, lance ses patrouilles à vélo dès le 26 juin et jusqu’au 3 septembre, composées de deux cadets et de deux policiers, pour veiller aux consommations de produits illicites et au respect de l’heure de fermeture des parcs.

Articles similaires