Rosemont

La ferme arrive dans les parcs de Rosemont

La ferme arrive dans les parcs de Rosemont
Photo: ArchivesLes moutons seront de retour au parc Maisonneuve cet été.

Les parcs et jardins communautaires seront des lieux idéaux pour découvrir la nature en ville cet été, avec une panoplie d’activités proposées aux citoyens.

C’est tout d’abord au parc Joseph-Paré que se déroulera un projet d’animations gratuites organisées par le Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE).

Du 27 juin au 1er septembre les jeudis et vendredi, de 15 h à 20 h, et les samedis et dimanches, de 13 h à 20 h, un membre de l’organisme sera sur place pour renseigner les résidents sur les différents services offerts dans l’arrondissement, prêter de l’équipement de détente et de loisir (trottinettes, pétanque, badminton), ainsi que du matériel d’observation (filets à papillons, jumelles, livres d’identification de la faune et de la flore).

Les jeudis et vendredis auront lieu des « 5 à 7 nature » qui seront animés par l’éducateur-naturaliste présent entre 17 h et 19 h et portant sur plusieurs thèmes, incluant les arbres, les mammifères, les poissons et les animaux urbains inusités

Les fins de semaine se tiendront des activités d’observation entre 14 h et 17 h et qui permettront aux petits et aux grands de découvrir les insectes, les oiseaux, les végétaux.

Des poules dans le jardin et des moutons au parc
L’Arrondissment annonçait au début du mois de juin une contribution financière de 6500 $ pour un projet de poulailler urbain dans le jardin communautaire Père-Marquette.

Inspiré d’une initiative similaire au jardin communautaire Basile-Patenaude, les membres veulent mettre sur pied cette démarche articulée en deux volets. Ceux-ci souhaitent créer un poulailler à l’intérieur du jardin, ainsi qu’une structure mobile pour permettre un déplacement dans le jardin et des bacs de partage de plantation comestibles, situés à l’extérieur du jardin.

Ces bacs se trouveront en dehors du périmètre du jardin, près du parc pour enfants, et permettront à la communauté de cultiver et récolter tout au long de la saison. Bien que le poulailler soit prévu à l’intérieur du jardin, le comité mettra en place différents moyens afin de le rendre accessible.

Par ce projet, les citoyens espèrent que les poules aideront à la gestion des matières compostables et à la réduction des différents éléments nuisibles à la culture potagère. Grâce au dispositif mobile, les poules pourront circuler dans les allées, tout en étant contraintes entre les jardins et manger les insectes et les mauvaises herbes.

Enfin, Rosemont – La Petite-Patrie prendra part à l’initiative Biquette à l’Oasis, qui fera pâturer chèvres et moutons au parc Maisonneuve. Ce concept est une réitération du projet Biquette à Montréal, qui a gagné en popularité au cours des trois dernières années dans l’Arrondissement.

L’administration octroiera une contribution financière de 20 000$ afin d’aménager « un lieu convivial et animé composé d’une bergerie, d’un poulailler, de plantations comestibles, médicinales et mellifères, de panneaux explicatifs, de mobilier de détente et d’un espace ludique pour enfants. »

Dix moutons seront à l’extérieur de la bergerie de 10h à 18h et en tout temps cet été, et un berger accompagnera le troupeau, tandis qu’un animateur sera présent à l’espace collectif.

Cette idée se tiendra dans le cadre du projet citoyen Vivace, chapeauté par l’organisme d’animation publique La Pépinière.