Montréal

Plus près du but pour les logements de l’îlot Rosemont

Plus près du but pour les logements de l’îlot Rosemont
Photo: Emmanuel DelacourLe chantier l’îlot Rosemont a été amorcé il y plusieurs semaines déjà.

Avec un budget revu à la hausse et une nouvelle date de livraison annoncée, le projet de 193 logements pour aînés au-dessus de la station de métro Rosemont est désormais plus près de se concrétiser.

Les coûts totaux s’élèveront à 112 M$,  dont 92 M$ pour les travaux. L’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM) avait précédemment estimés ceux-ci à 70 M$, avant le lancement d’appel d’offres.

De cette somme, 22,8 M$ proviendront du gouvernement du Québec et 20,5 M$ de la Ville de Montréal et de la Communauté métropolitaine de Montréal.

L’ouverture de l’édifice est officiellement prévue à l’automne 2022. Or, cette date avait plusieurs fois été repoussée par l’OMHM, qui avait précédemment projeté l’inauguration en 2017, puis en 2019, et enfin en 2021.

« Les défis ont été nombreux », a reconnu Danielle Cécile, directrice générale de l’OMHM, lors d’une conférence de presse vendredi 15 novembre.

En effet, le bâtiment se trouvera sur l’unique édicule de la station Rosemont, complexifiant le chantier. Au moment de la présentation de ce projet, les pelles excavatrices avaient déjà débuté leur travail, creusant un profond fossé sous lequel passe quotidiennement les rames de métro de la Société de transport de Montréal (STM) sur la ligne orange.

Pour sa part, la mairesse de Montréal, Valérie Plante a assuré que le chantier serait coordonné avec celui du Centre de transport Bellechasse afin de ne pas nuire à la mobilité dans le secteur. Cet autre projet de la STM est présentement en cours à quelques centaines de mètres de là, et sa livraison est aussi prévue en 2022.

La station Rosemont restera ouverte durant l’ensemble des travaux. Toutefois, les arrêts des lignes d’autobus 13-25-30-31-197 et 361 ont été déplacés à proximité sur le boulevard Rosemont et la rue Saint-Denis.

Les esquisses du projet de logements sociaux font voir les deux tours au-dessus de la station Rosemont.
Les esquisses du projet de logements sociaux font voir les deux tours au-dessus de la station Rosemont.

En plus de logements pour les citoyens de l’âge d’or, on y retrouvera les bureaux administratifs de l’OMHM, qui prévoit y rassembler près de 300 employés, pour l’instant dispersés un peu partout sur le territoire montréalais. Ces bureaux seront construits aux coûts de 36,5 M$, entièrement assumés par l’office.

« Ces habitations permettront à des personnes âgées avec une perte légère d’autonomie de passer des jours paisibles dans un endroit stimulant. On peut espérer voir ce projet cité en exemple dans les prochaines années », a lancé Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation.

Sa collègue et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, s’est pour sa part réjouie du fait que l’on adresse les enjeux de mobilités des aînés au travers de cet édifice conçu en T.O.D., de l’anglais « transit oriented développement », soit un aménagement axé sur le transport en commun.

Les locataires de 96 des 193 logements bénéficieront du programme Supplément au loyer de la Société d’habitation du Québec (SHQ), ce qui leur permettra de débourser seulement 25 % de leurs revenus pour se loger. Les loyers des résidents s’échelonneront de 842 $ à 1 1125 $ par mois.