Rosemont
17:28 26 mai 2020 | mise à jour le: 26 mai 2020 à 17:36 temps de lecture: 3 minutes

La Promenade Masson se prépare à vivre un été sans voitures

La Promenade Masson se prépare à vivre un été sans voitures
Photo: Zoé Magalhaès / Journal de Rosemont

Alors que le projet de l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie a fait polémique sur le boulevard Saint-Laurent, de son côté, la Promenade Masson se prépare à fermer bientôt l’accès aux voitures sur l’artère.

En effet le projet de l’arrondissement annoncé la semaine dernière, n’a pas suscité l’indignation sur la Promenade Masson. L’artère qui sera donc fermée aux voitures tout l’été semble plutôt chercher des manières de s’adapter à cette nouvelle réalité.

«En temps normal, on serait farouchement opposés à une piétonisation de la rue Masson. Mais c’est une mesure temporaire et la situation est exceptionnelle. On comprend que des mesures aient dû être prises rapidement», expliquait la semaine passée Kheir Djaghri, directeur de la Société de développement commercial (SDC) de la Promenade Masson.

Espérant que cette mesure permettra en effet de favoriser l’achat local, M. Djaghri rappelle que la priorité est avant tout de garantir la sécurité des résidents du quartier.

«De toute façon, il n’y avait plus de stationnement sur la rue avec les corridors déjà installés, précise le directeur de la SDC. Ce qui nous inquiète, c’est plutôt les conséquences que pourrait avoir la COVID-19 sur l’ensemble de l’écosystème commercial.»

Une application pour faciliter le stationnement

En plus d’un large plan de communication visant à mettre en valeur les commerces de la rue Masson, la SDC cherche des solutions de tous les côtés.

Ainsi, pour répondre aux inquiétudes des automobilistes qui ne sauraient plus où stationner, elle a trouvé un nouveau partenaire. Il s’agit de l’application québécoise clicNpark qui propose un service de location de stationnement.

Pour aider à résoudre le problème de stationnement autour de l’artère, le fondateur de clicNpark, Liam Garneau a proposé à la SDC de louer des espaces appartenant aux commerçants et aux résidants du quartier.

«On estime qu’il y a eu une perte d’environ 250 stationnements autour de Masson. Notre objectif c’est d’en trouver 200 nouveaux dans les prochaines semaines», explique-t-il.

Pour y arriver, la stratégie est très simple. En s’inscrivant sur l’application, les commerçants et les résidants pourront louer un espace de stationnement quand ils ne s’en servent pas. Les clients intéressés pourront alors le louer le temps de venir magasiner à un tarif de 2,5$ de l’heure.

«Les commerçants qui ont un stationnement pourront optimiser cet espace. Ça peut leur apporter un petit revenu et surtout permettre aux clients de venir en voiture proche de l’artère», ajoute M. Garneau.

Articles similaires