Rosemont
13:33 11 novembre 2020 | mise à jour le: 11 novembre 2020 à 13:46 temps de lecture: 3 minutes

Une ancienne horticultrice vient prêter main-forte au réseau de la santé

Une ancienne horticultrice vient prêter main-forte au réseau de la santé
Photo: Nicolas Brasseur/MétroHélène Drolet a suivi la formation accélérée du gouvernement du Québec afin de devenir préposée aux bénéficiaires au CHSLD de La Petite-Patrie.

Une ancienne horticultrice de 53 ans a changé de carrière en pleine crise de la COVID-19. Hélène Drolet est devenue préposée aux bénéficiaires au Centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) de La Petite-Patrie afin de venir en aide au réseau de la santé.

Mme Drolet n’a pas hésité une seconde lorsque le premier ministre du Québec a interpellé la population au printemps dernier. À ce moment, François Legault cherchait des milliers de personnes pour suivre une formation accélérée afin de devenir préposé aux bénéficiaires.

À vrai dire, celle qui a vécu dans Rosemont—La-Petite-Patrie pendant plus de 30 ans aspirait à une carrière dans le monde de la santé depuis longtemps.

«La vie a fait que je n’ai pas pu aller vers ce domaine, raconte-t-elle. Aussitôt que [le premier ministre] l’a annoncé, j’étais à l’ordinateur. Je me suis dit que c’était ma chance.»

Avec le haut nombre d’inscriptions pour suivre la formation, elle ne s’attendait pas nécessairement à être choisie. Un appel est ensuite venu quelques jours plus tard lui annonçant la bonne nouvelle.

Formation de préposée

Ce changement de carrière a impliqué un retour sur les bancs d’école pour Mme Drolet. Elle devait apprendre un tout nouveau métier en quelques jours seulement. Il s’agissait également d’une formation intensive avec un mélange de cours pratiques et théoriques.

«C’était formidable. Je suis une personne curieuse avec une facilité d’apprentissage», explique-t-elle.

Celle qui faisait davantage du travail saisonnier par le passé a par la suite déniché un stage au CHSLD de La Petite-Patrie où elle a par la suite été embauchée.

«J’ai été accueillie dans une grande famille. Ils ont été généreux et ils nous ont épaulés», affirme la préposée aux bénéficiaires.

Vouloir aider

Pour Hélène Drolet, il n’y avait aucune inquiétude par rapport à ce changement de carrière. Même si elle est davantage exposée à la COVID-19 dans son nouvel emploi, elle assure qu’elle s’est sentie en sécurité en raison des mesures mises en place par le réseau de la santé.

Son travail ne se limite pas qu’à changer des couches ou à donner les repas, elle aide également les patients dans leur vie quotidienne. Pour Mme Drolet, son nouveau poste lui permet de rendre la vie des personnes beaucoup plus agréable.

«Si on mise sur les petits efforts, les gains et le bonheur qu’on voit dans leurs yeux, à ce moment-là le côté sensible se contrôle beaucoup mieux. Ça demande de l’empathie.» – Hélène Drolet, nouvelle préposée aux bénéficiaires

«J’aime prendre soin des gens et leur apporter du réconfort. J’aime changer les choses à petites doses», exprime-t-elle.

Hélène Drolet est officiellement préposée aux bénéficiaires au CHSLD de La Petite-Patrie depuis le 11 octobre.

Articles similaires