Rosemont–La Petite-Patrie

La Cité-Jardin du Tricentenaire

Véritable havre de paix résidentiel au cœur de Montréal, la Cité-Jardin du Tricentenaire est située à l’est du parc Maisonneuve, près de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Le quartier compte 167 maisons, construites entre 1941 et 1947, d’après le mouvement «City Beautiful». À la fin du 19e siècle, l’urbaniste d’origine britannique Ebenezer Howard imagine un concept de cité-jardin, solution de remplacement au développement de la ville industrielle et polluée. Les quartiers des cités-jardins embrassent la faible densité de population avec leurs maisons unifamiliales. Les rues se veulent bordées d’arbres, propices aux déplacements à pied vers un lieu social central, un parc. C’est la banlieue verte en ville, symbole d’une époque. C’est dans ce contexte, et à l’occasion des 300 ans de la Ville, que l’on inaugurera la cité-jardin de Montréal en 1942: la Cité-Jardin du Tricentenaire.

Au moment de la planification du quartier, l’objectif était l’accès à la propriété pour la classe ouvrière. Mais rapidement, il attira la petite bourgeoisie. Le maire de Montréal Jean Drapeau y habita pendant longtemps. Aujourd’hui, le quartier apparaît comme un luxe que peu de gens peuvent se permettre. Le prix des maisons atteint le million de dollars.

Pour autant, une balade dans le quartier, à quelques encablures du métro et des rues passantes de Rosemont, se révèle agréable et dépaysante. Les maisons unifamiliales, de type canadien ou chalet suisse, sont érigées sur de grands terrains. Les rues, qui sont bordées des essences d’arbres éponymes (rue des Cèdres, rue des Mélèzes, rue des Sapins, etc.), n’ont pas de trottoirs, et se terminent en cul-de-sac. Elles mènent toutes à des chemins piétonniers, eux-mêmes amenant au parc central.

À proximité, on trouve le départ (ou l’arrivée) de l’axe 5 du REV, l’axe Bellechasse, qui traverse Rosemont. Une belle occasion pour se rendre à la Cité-Jardin à vélo, puis parcourir le quartier à pied. La circulation automobile y est réduite à son minimum. On peut alors flâner dans le quartier en toute paisibilité, tout en observant l’aménagement paysager fait sous la supervision du Jardin botanique, qui se situe à proximité.

Des cyclistes se promènent dans le parc Maisonneuve. / Josie Desmarais/Métro

Le parc Maisonneuve

Dans le Quartier olympique, la présence du parc Maisonneuve et ses 63 hectares ne laissent pas indifférents. Les Montréalais aiment se reposer, jouer ou pique-niquer lors des belles journées d’été sur ses grandes étendues gazonnées. Grâce à ses pistes et sentiers, c’est aussi un repère pour les sportifs, que ceux-ci soient adeptes de vélo, de patin à roues alignées, de course ou encore de marche. La petite touche bucolique et écoresponsable du parc Maisonneuve: ses moutons qui «tondent» la pelouse!

Golf municipal de Montréal

Aller jour au golf en métro, c’est possible au Golf municipal de Montréal! Situé à proximité de la station de métro L’Assomption et tout près du parc Maisonneuve, le parcours de neuf trous au cœur de la métropole est très populaire, avec sa vue sur le Village olympique. Pour les moins avancés, le Golf dispose d’un centre d’exercice pour se pratiquer, et offre des cours ainsi que la location d’équipement. Les jeunes de 7 à 16 ans peuvent participer au programme d’initiation «Premiers Élans».

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet