Rosemont
13:09 28 juillet 2015 | mise à jour le: 28 juillet 2015 à 13:09 Temps de lecture: 3 minutes

L’or pour la boxeuse Caroline Veyre

L’or pour la boxeuse Caroline Veyre
Photo: Collaboration spéciale

Caroline Veyre voit la vie en or. La jeune Rosemontoise a décroché la médaille d’or en boxe aux Jeux panaméricains. Samedi dernier, l’athlète emporte son dernier combat contre l’Argentine, Dayana Sanchez, par décision des juges. «J’ai accompli la 1<+>e<+> étape avant les Jeux olympiques».

Pour Caroline, qui combat dans la catégorie des -60kgs, c’est un rêve qui se réalise. C’était la première fois qu’elle participait à une compétition internationale, après seulement deux ans au sein de l’équipe nationale. Et elle la remporte haut la main. Durant les trois combats qui l’ont menée à la victoire, les juges, lui, ont attribué le plus de points durant les 12 rounds.

Ce n’était pas gagné d’avance. «J’ai eu un peu de difficulté, lors de mon premier combat, car mon adversaire avait changé de technique et sa façon de boxer que j’avais étudiée. Je n’arrivais pas à la toucher. Mais en restant concentrée et en m’ajustant à son jeu, j’ai réussi à la contrer et la battre», raconte Caroline. S’ensuit ensuite deux autres duels contre des boxeuses plus expérimentées que la nouvelle championne. Son secret? «Ne jamais perdre espoir».

En route pour les JO
Les Jeux panaméricains étaient la première étape pour Caroline d’accéder aux Jeux olympiques de Rio, en 2016. Un rêve qu’elle touche du bout des doigts avec sa médaille d’or. Mais avant, il faudra qu’elle remporte les prochaines qualifications continentales, en automne de cette année et en mai prochain. «Les continentales sont des étapes importantes, mais ne sont pas plus difficiles que les Jeux panaméricains. Même s’il est vrai que mes adversaires vont beaucoup examiner mon jeu, ça ne me fait pas peur, je les connais aussi», raconte déterminée la pugiliste.

Caroline pratique la boxe depuis huit ans. Cela fait seulement deux ans qu’elle a intégré l’équipe nationale. «Mais je voulais monter le plus vite possible». Pour l’enfant de Rosemont, la boxe est plus qu’un sport où les gens se donnent des coups de poing. «C’est tellement impressionnant de boxer. Il faut aussi beaucoup de courage pour monter sur le ring. Une fois passer les cordes, l’adrénaline que je ressens est indescriptible. La boxe me fait vibrer et j’ai trouvé une partie de moi dans ce sport», confie la championne.

Articles similaires