Lachine & Dorval
18:26 28 août 2020 | mise à jour le: 28 août 2020 à 18:42 temps de lecture: 2 minutes

ADM coupe 30% de ses employés

ADM coupe 30% de ses employés
Photo: Pablo Ortiz/MétroL'aéroport Montréal-Trudeau

Les finances d’Aéroports de Montréal (ADM) tardent à prendre du mieux, forçant la corporation privée sans but lucratif à réduire de 30% ses effectifs.

Au début de la pandémie, 600 personnes œuvraient au sein d’ADM. Avec cette annonce, ils seront désormais 428. Plusieurs facteurs qui ont forcé la direction à prendre cette décision, à commencer par une baisse de 14,5 millions de passagers par rapport à 2019, soit 71% de la clientèle. Des pertes de 500 M$ par rapport aux prévisions initiales sont anticipées.

Les reports répétitifs de la levée des restrictions sur les voyages à l’étranger sont aussi en cause. D’ailleurs, les autorités canadiennes ont annoncé que la fermeture de la frontière canado-américaine serait repoussée du 21 au 30 septembre.

Cela «nous laisse croire qu’il n’y aura pas de reprise du trafic aérien avant le deuxième trimestre de l’année 2021. Évidemment, cette situation représente le pire des scénarios et met une pression financière énorme sur notre organisation», fait savoir le président-directeur général d’ADM, Philippe Rainville, via communiqué.

ADM a pu s’accrocher à la Subvention salariale d’urgence du Canada pendant plusieurs mois, mais des changements au programme ont fait en sorte qu’il devenait trop coûteux d’y adhérer.

Révision

L’ensemble des projets de construction sont mis à l’arrêt, sauf ceux qui assurent «la protection de l’intégrité des actifs», soutient l’organisme. Le budget d’investissement est coupé de 50% pour cette année et sera par après fixé à un plancher «vital et sécuritaire». Pour ce qui est de la station du Réseau express métropolitain (REM), elle demeurera au stade de planification. ADM est en attente d’un prêt des différents gouvernements qui est adapté à la crise actuelle.

Les résultats du deuxième trimestre avaient dressé un sombre portrait des finances d’ADM. Ils avaient été seulement 156 000 passagers lors des mois de mai à juin.

Cela impliquait des pertes de 26 M$ en ce qui concerne les bénéfices avant notamment impôts, charges financières et amortissements (BAIIA). À titre comparatif, ADM avait encaissé 85,4 M$ en 2019.

Articles similaires