Soutenez

Reconnaître les entreprises d’ici

La directrice générale, Sylvie Séguin, entourée des anciens présidents de la Chambre de commerce et d’industrie Saint-Laurent-Mont-Royal, et président actuel, Pierre-Olivier Brunelle. Photo: Olivier Boivin, Métro

La Chambre de commerce et d’industrie Saint-Laurent-Mont-Royal a tenu son gala annuel le 20 octobre afin de récompenser les entreprises méritantes de son territoire. Il s’agissait du dernier gala de sa directrice générale, Sylvie Séguin, qui quitte ses fonctions après 37 ans de service.

La firme Ultra Communications a été sacrée entreprise de l’année, en plus de remporter le prix dans la catégorie R&D et technologies diverse. Au total, 19 prix ont été remis lors de cette soirée.

Selon la directrice générale de la chambre de commerce, Sylvie Séguin, ce gala est important pour le milieu des affaires de Saint-Laurent, de Mont-Royal et d’Ahuntsic-Cartierville afin de créer un sentiment d’appartenance pour les employés et les entreprises.

«On pense que c’est super important de reconnaître des entrepreneurs et des dirigeants d’entreprise, explique-t-elle. On a des témoignages qui nous disent que d’avoir une reconnaissance, ça rend les employés fiers. Ça rend aussi les partenaires de ces entreprises fiers de développer des affaires avec des gens qui ont été reconnus par une chambre de commerce.»

Le gala en était à sa 37e édition cette année.

Photo: Olivier Boivin

Départ

Ce gala représentait le dernier événement de Mme Séguin avec la chambre de commerce après 37 ans de service, dont 12 à titre de directrice générale. Un hommage lui a d’ailleurs été rendu lors du gala Alpha.

À travers les années, elle a assisté au vaste développement du parc industriel de Saint-Laurent, et donc du même coup, de celui de la chambre de commerce.

«Quand je suis arrivée, j’avais 19 ans et nos bureaux étaient dans un sous-sol, raconte-t-elle. Avec l’évolution de la chambre, ça m’a toujours donné de nouveaux défis à relever qui m’ont motivé à rester.»

La directrice générale quittera en décembre pour un nouveau défi au sein de l’entreprise laurentienne Oburo. Une de ses plus grandes fiertés est de laisser la chambre de commerce dans une bonne santé financière.

«Quand je suis arrivée à la direction générale, on a vécu des difficultés financières et quand je suis entrée en poste, je me suis dit que j’allais remédier à cette situation donc j’en suis très fière», dit-elle.

Défis

Au cours des prochaines années, plusieurs défis attendent le milieu des affaires de Saint-Laurent selon Mme Séguin. Le prolongement de la ligne orange du métro jusqu’à Bois-Franc ainsi que le raccordement du boulevard Cavendish demeure des projets prioritaires pour la Chambre.

«On en parle depuis que je suis arrivé dans l’organisme donc c’est dommage que ce ne soit pas encore fait, mais je suis certain que la Chambre continuera à faire pression pour que ça finisse par se faire», avance-t-elle.

D’ici là, le rôle de la Chambre de commerce Saint-Laurent-Mont-Royal demeure de défendre les intérêts de ses membres au sein de divers enjeux.

«On a vu l’importance des chambres de commerce pendant la pandémie et je pense que c’est impératif que la nôtre perdure, partage Sylvie Séguin. On a plus d’impact lorsqu’on parle au nom d’un groupe d’entreprises versus une seule entreprise.»

La mission de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent – Mont-Royal est de rassembler, informer et défendre les intérêts de ses membres.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.