Saint-Léonard

Une nouvelle étape franchie dans le Forum de développement social

Photo: Audrey Gauthier/TC Media

Deux ans après les premiers pas du Forum de développement social de Saint-Léonard, les actions pour améliorer la qualité de vie des Léonardois au cours des cinq prochaines années ont été dévoilées.

Une vingtaine d’actions et six changements sont nés des comités, sondages et ateliers formés depuis 2014 autour des quatre grands enjeux du quartier, soit la scolarisation, l’employabilité, le logement et la sécurité dans les transports.

De la création d’un portrait de la main d’œuvre d’immigrants scolarisés à la formation d’une brigade de sensibilisation communautaire pour les locataires, passant par la mise en place d’une structure humaine et organisationnelle pour actualiser la collaboration entre l’école, la famille et la communauté, les organismes qui porteront ces projets auront du pain sur la planche pour les cinq prochaines années.

«Nous voulons de bons résultats. Notre objectif n’est pas la rapidité, mais l’efficacité de nos objectifs», affirme Rachel Pouliot, directrice de Concertation Saint-Léonard, organisme porteur du Forum.

Le plan d’action est encore à l’étape d’ébauche. Alors que des organismes porteurs des actions ont été proposés, d’autres pourraient s’ajouter en court de route pour proposer leur aide.

«Les quatre enjeux ne bougeront pas, mais nous sommes encore à l’étape de récolte de commentaires, de suggestions ou de nouvelles actions», souligne Mme Pouliot, précisant que rien n’est encore couler dans le béton.

Lors de la présentation des actions, de nombreux organismes ont d’ailleurs indiqué leur volonté de prendre part au développement de nombreuses actions.

2017
Au retour des Fêtes, Concertation Saint-Léonard se penchera sur la finalisation du plan d’action de quartier.

«Nous allons confirmer les organismes porteurs et collaborateurs de chacune des actions et les sources de financement potentiel avant de faire les demandes officielles d’investissement», indique Mme Pouliot.

Les premières actions devraient commencer en 2017, toutefois les dates précises ne sont pas encore connues.

Les huit changements à effectuer d’ici cinq ans, à Saint-Léonard

  • Les employeurs de l’est de l’île de Montréal sont plus sensibilisés à l’embauche d’immigrants scolarisés et qualifiés.
  • Les immigrants établis à Saint-Léonard et les employeurs de l’est de l’île de Montréal ont une meilleure connaissance des services et des programmes offerts par les instances en employabilité.
  • Augmenter le nombre d’unités de logements sociaux de 2100, dont une grande majorité sera allouée aux familles avec trois enfants et plus qui dédient plus de 30% de ses revenus au logement.
  • Améliorer les connaissances des droits et des responsabilités des locataires afin de leur assurer une meilleure qualité de vie.
  • Les parents dont les enfants vont ou iront dans une école du secteur francophone ont une meilleure connaissance de la culture scolaire québécoise et de leur rôle dans la réussite scolaire de leur enfant.
  • Les jeunes du secteur francophone sont mieux outillés pour effectuer leur transition scolaire
  • Les utilisateurs des transports actifs dans Saint-Léonard ont une meilleure connaissance et respect du Code de la route pour ainsi favoriser des déplacements plus sécuritaires.
  • Les différents acteurs de changement, tels que politiciens, fonctionnaires, directeurs d’école et commerçants, ont développé une vision commune d’un environnement plus sécuritaire pour les déplacements actifs.

Articles récents du même sujet