Rosemont

Une jeune entreprise «révolutionne» le recrutement

Photo: Audrey Gauthier/TC Media

Voulant développer une entreprise qui aurait un impact réel dans la vie des gens, deux Montréalaises ont décidé de lancer Humains, une entreprise qui «révolutionne» l’embauche professionnel.

Annouk Bissonnette et Edda Pizzati ont toujours voulu lancer ensemble un projet qui transformerait le monde. Toutefois, trouver la bonne idée qui permettrait d’avoir un impact dans la vie de leurs clients n’était pas chose facile. C’est autour d’un verre en Turquie que celle-ci s’est présentée.

«Je suis conseillère stratégique pour des entreprises et je voyais que les trois quarts des employés sélectionnés n’étaient pas mobilisés et ne voulaient pas se dépasser pour leur emploi. Edda, qui travaille dans le recrutement, avait développé une méthode où elle ne pourvoit pas simplement un poste, mais bien trouvait le match parfait entre l’employé et l’employeur. C’est là qu’on a vu qu’on tenait quelque chose», explique Mme Bissonnette.

C’est alors que les deux amies décident de codifier la méthode de recrutement de Mme Pizzati où, notamment, les compétences d’une personne sont autant prises en compte, et des fois davantage, que l’expérience.

«Nous voulions changer la façon de recruter du personnel. Où les gens sont valorisés pour ce qu’ils sont et qu’ils trouvent la chaise qu’ils ont vraiment le goût d’occuper», souligne Mme Bissonnette.

Après le développement d’un plan d’affaires et de recherches de financement, la plateforme Humains, apparaît sur le Web. Grâce à un algorithme, les employés reçoivent une liste d’offres d’emploi où leur curriculum vitae (CV) sera considéré et non écarté.

«C’est également positif pour les employeurs qui reçoivent habituellement une grande quantité de CV, dont certains n’ont aucun rapport avec l’emploi. Nous avons remarqué qu’avec notre plateforme, il est plus facile et rapide de pourvoir un poste et que les employés sélectionnés sont plus performants et que le taux de roulement a diminué», mentionne Mme Bissonnette.

Lancée il y a environ deux ans à Saint-Léonard, la plateforme est depuis trois mois, 100% opérationnelle. Humains, a d’ailleurs triplé son nombre de candidats en quelques mois pour atteindre 3000 abonnés.

«Nous avons de 50 à 100 nouveaux candidats chaque semaine. Ça grossit vite», révèle la résidente de Rosemont–La Petite-Patrie.

Le succès de l’entreprise se poursuit alors que les deux fondatrices ont remporté en avril le Défi PME MTL local dans la catégorie démarrage.

«Ce prix nous donne de la notoriété, mais ça vient valider que nous répondions à un besoin avec notre plateforme», se réjouit Mme Bissonnette.

Humains, est d’ailleurs finaliste pour le Défi PME MTL régional. Les lauréats seront dévoilés le 2 mai prochain.

Les deux entrepreneures comptent bien poursuivre la croissance de leur jeune entreprise, notamment en embauchant des employés pour se joindre à leur équipe. Elles souhaitent également augmenter le nombre de clients et d’employeurs et rendre la plateforme plus facile d’utilisation.

Pourquoi Humains,

Selon les fondatrices, l’humain était déconnecté du processus de recrutement. Le contact en personne étant souvent limité à l’entrevue, car les curriculum vitae sont envoyés par courriels. Voulant le remettre en priorité, elles ont nommé leur entreprise Humains, où l’humain précède tout ce qui suit.

Articles récents du même sujet