Saint-Léonard
16:14 17 février 2020 | mise à jour le: 17 février 2020 à 16:14 temps de lecture: 3 minutes

Mois de l’histoire des Noirs : inspirer la prochaine génération

Mois de l’histoire des Noirs : inspirer la prochaine génération
Photo: Félix Lacerte-GauthierDominic Anglade, en compagnie du comité organisateur du Mois de l’histoire des Noirs à Antoine-de-Saint-Exupéry.

Dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs, Dominique Anglade était de passage à l’école secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry, où elle a rappelé aux jeunes l’importance de croire en soi. Une conférence pour inspirer la prochaine génération.


« Lorsqu’il y a un échec, il faut se relever, s’exclame la députée de Saint-Henri–Sainte-Anne. C’est important de se rappeler qu’il y a toujours une lumière au bout du tunnel. Il faut persévérer pour qu’on puisse la voir, et foncer sans hésiter.»

Afin d’illustrer ses propos auprès des élèves, Mme Anglade a d’ailleurs sorti de nombreuses anecdotes sur son propre parcours et sur les défis qu’elle a dû surmonter pour arriver où elle est maintenant.

L’importance et l’influence qu’ont eu ses parents sur elle sont d’ailleurs revenues tout au long de sa présentation. La députée les remercie d’ailleurs de la confiance qu’ils lui ont insufflé. Ces derniers sont tristement décédés lors du séisme de 2010. «Lorsqu’on a retrouvé leurs corps dans les décombres, il se tenait encore la main», se rappelle émotivement Mme Anglade.

Présente dans l’audience, Leila peut se reconnaître à travers la politicienne. «J’aimais son histoire, surtout lorsqu’elle parlait de ses parents. Ça m’a énormément touchée, parce que j’étais en Haïti lors du tremblement de terre», confie l’élève.

De son côté, Samantha s’intéresse à la politique, sans nécessairement être certaine de vouloir en faire plus tard. «Ça m’a beaucoup inspirée! La vie est difficile, mais il ne faut jamais abandonner, retient-elle. Ce n’est pas facile d’être une femme en politique, et je voulais voir comment elle arrive à convaincre les gens à ses idées. »

Pour Ronel Théodore, enseignant à l’école et l’un des organisateurs de la venue de Mme Anglade, ce genre d’événement peut définitivement avoir une influence positive sur les jeunes présents, et représente quelque chose d’extraordinaire. «Notre objectif est de motiver les élèves et de leur montrer qu’avec l’effort et le travail on peut atteindre nos objectifs, souligne l’enseignant. Il suffit qu’un seul élève soit touché par ça pour que notre mission soit réussie.»

Pour sa part, Mme Anglade espère que sa présence aura pu inspirer des élèves présents dans la salle. «De la même manière, j’ai moi-même été inspirée par d’autres personnes. C’est une roue qui tourne. Plus on a de modèles et d’exemples à suivre, mieux on se porte.»

Articles similaires