Montréal
05:30 17 février 2021 | mise à jour le: 17 février 2021 à 17:00 temps de lecture: 2 minutes

Lieux de culte: le pasteur de l’église Good News Chapel se défend

Lieux de culte: le pasteur de l’église Good News Chapel se défend
Photo: Capture d'écranDans son prêche, le pasteur de l'église Good News Chapel encourageait ses fidèles à suivre les règles édictées par la Bible, plutôt que celles mises en place par le gouvernement.

Bien qu’il soit conscient d’enfreindre la règle en vigueur limitant le nombre de personnes maximales, le pasteur de l’église Good News Chapel, Steve Gesualdi, défend sa décision d’accueillir les fidèles. Pour lui, les lieux de culte devraient être considérés comme étant un service essentiel.

«On est capable de gérer les choses comme il faut. On suit toutes les règles, sauf celle sur la limite de personnes. Ça n’a pas de sens qu’on puisse voir des centaines de personnes dans [les magasins à grande surface], mais que les lieux de culte n’y ont pas le droit», justifie-t-il.

Dimanche dernier, une centaine de personnes avaient assisté au prêche donné à l’église Good News Chapel, alors que le gouvernement limite à 10 le nombre de fidèles pouvant être présent dans un lieu de culte.

Le pasteur Gesualdi souligne qu’aucun fidèle n’est obligé de se rendre à l’église, et qu’ils le font de leur propre gré.

«S’ils vont à l’épicerie, ils se mettent aussi en danger. C’est un risque calculé. Il ne faut pas vivre avec la peur», ajoute-t-il.

Il se dit conscient que son geste pourrait avoir des conséquences, et qu’il «s’arrangera» s’il devait y en avoir.

Du côté de l’arrondissement de Saint-Léonard, où est située l’église, on indique ne pas pouvoir intervenir dans une telle situation, et que ce serait plutôt du ressort du SPVM.

«Saint-Léonard étant une zone particulièrement touchée par la pandémie, les leaders des différentes communautés devraient plutôt encourager le respect des règles, pour le bien-être de tous», indique par courriel Julie Blais, chargée de communication pour l’arrondissement.

Elle invite les citoyens à respecter rigoureusement les règles.

Depuis le début de la pandémie, le secteur de Saint-Léonard est l’un des plus durement touchés par la COVID-19.

Articles similaires