Soutenez

Un spectacle de danse «coup de cœur des enfants» à Saint-Léonard

Le spectacle de danse pour jeunes enfants sera en représentation le 6 novembre à Saint-Léonard. Photo: Courtoisie, Bouge de là

Joie, émerveillement, découverte et complicité sont certaines des émotions que les enfants léonardois seront invités à ressentir lors de la représentation du spectacle de danse À travers mes yeux, gagnant du Prix de la meilleure œuvre chorégraphique au Québec 2018-2019.

La représentation, gratuite, vise les trois ans et plus et se déroulera ce dimanche 6 novembre, à 15h, au théâtre Mirella et Lino Saputo du centre Leonardo da Vinci. Le spectacle, qui dure quarante minutes environ, est mis en scène par la compagnie de danse jeune public Bouge de là et par sa directrice artistique, fondatrice et chorégraphe, Hélène Langevin.

«Pour les enfants, je l’ai vu, je l’ai vécu, c’est un coup de cœur», raconte cette dernière, en entrevue avec Métro. Elle explique s’être demandé dans son processus créatif ce que voyait l’enfant. «Des formes, des couleurs, des sons», a-t-elle conclu.

Le spectacle explore ainsi les couleurs, l’ombre – pas sombre, précise Mme Langevin, mais une ombre colorée – et surtout, la multiplication des formes. D’après la chorégraphe, son spectacle permet aux enfants d’explorer, à travers les développements et les multiplications de formes, ce qui les émerveillerait.

Hélène Langevin, chorégraphe, fondatrice et directrice artistique de Bouge de là. Photo: Courtoisie, Bouge de là

Éveiller les enfants

Hélène Langevin est convaincue de bien rejoindre les enfants car justement, sa chorégraphie est reliée au monde des tout-petits. «Après la pandémie, la réaction était comme s’ils n’avaient jamais vu de spectacle, se remémore-t-elle. Ça tapait dans les mains, ça chantait avec le rythme.»

D’après ses propos, ce qui marche bien auprès de son jeune public, ce sont les couleurs. Et des couleurs, il y en a beaucoup dans le spectacle, précise-t-elle, avant d’ajouter que celles-ci stimulent les sens. Elle rappelle d’ailleurs que même les adultes sont stimulés par les couleurs, donnant l’exemple des réactions face au soleil frappant les feuilles colorées des arbres en automne.

Le mouvement compte aussi beaucoup, selon Hélène Langevin, qui explique que lorsque les enfants «voient du mouvement, ils le comprennent». Elle illustre cela par le fait que son jeune public va souvent bouger vite, comme la danse, pendant comme après la représentation.

Hélène Langevin avance avoir voulu explorer un spectacle pour les jeunes enfants de deux à six ans. Elle a toujours travaillé avec les enfants et considère cela comme son «fil rouge».

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de St.Léonard.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.