Côte-des-Neiges & NDG
11:28 9 janvier 2020

Force de frappe pour contrer les rénovictions

Force de frappe pour contrer les rénovictions
Photo: Josie Desmarais/MétroBenoit Dorais, maire de l'arrondissement du Sud-Ouest et président du comité exécutif de la Ville de Montréal.

L’année 2019 dans le Sud-Ouest a été marquée par le phénomène des «rénovictions». Une force de frappe est en création, évoque le maire Benoit Dorais en traçant le bilan des derniers mois et les perspectives pour la prochaine année.

Ce phénomène touche d’autres arrondissements, dont Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Rosemont-La Petite-Patrie, Centre-Sud, Plateau Mont-Royal et Hochelaga-Maisonneuve. «Les gens se font expulser de chez eux sous le prétexte de rénovations», confie M. Dorais.

C’est pourquoi la Ville de Montréal et ces arrondissements comme le Sud-Ouest veulent s’unir pour contrer les «rénovictions» qui affectent de plus en plus de locataires

«Certains promoteurs ou compagnies, ajoute le maire Dorais, font des tours de passe-passe et certains utilisent même des moyens détournés. Je trouve ça dégueulasse.»

Les locataires expulsés ont six mois pour trouver un autre logement.

 

M. Dorais est conscient de l’ampleur du défi. «Il va falloir être imaginatif et penser comment on peut revoir nos procédures et l’émission des permis. On a un cadre légal strict à suivre. Il va falloir trouver des solutions», soutient-il.

D’ailleurs, les propriétaires d’immeubles avaient jusqu’au 31 décembre pour envoyer un avis à leurs locataires. En 2019, le nombre de locataires expulsés de leur logement a augmenté considérablement. Dans le secteur de Pointe-Saint-Charles, sept immeubles, soit 35 logements sont touchés par les «rénovictions».

https://journalmetro.com/actualites/2398640/le-fleau-de-la-renoviction-frappe-le-sud-ouest-de-montreal/

Bons coups

Revenant sur ces bons coups en 2019, M. Dorais a énuméré plusieurs points dont la future école qui aura pignon sur rue à Griffintown. Un projet issu d’une concertation entre la Ville de Montréal, Québec, la Commission scolaire de Montréal et l’organisme d’économie sociale Bâtir son quartier.

M. Dorais est fier aussi de l’initiative du Conseil jeunesse du Sud-Ouest qui s’est fait remarquer dans les médias nationaux par la mise sur pied d’une Foire de réparation d’appareils électroniques, ordinateurs et électroménagers.

De plus, le maire du Sud-Ouest souligne l’annonce de la création de cinq nouveaux parcs dans Griffintown, un projet issu de consultations menées auprès du public. «On l’avait annoncé durant la campagne électorale et c’est en train de se réaliser», mentionne-t-il.

Bridge-Bonaventure

Traçant sommairement les événements à surveiller pour 2020, M. Dorais est revenu sur un dossier qui a fait les manchettes. En 2020, l’Office de consultation publique de Montréal (OPCM) remettra son rapport à la suite des consultations entreprises en 2019 au sujet du futur développement du secteur de Bridge-Bonaventure. Un lieu convoité par l’homme d’affaires Stephen Bronfman qui rêve d’y construire un futur stade de baseball.

«Il y a des enjeux importants liés à ce secteur en termes d’emplois, de mobilité et d’économie. On va étudier le rapport, dit-il. Les gens s’attendent aussi à ce qu’on garde le cap sur la création d’emplois dans ce secteur.»

D’autre part, à la mi-janvier, M. Dorais participera en compagnie des élus du conseil municipal, à l’inauguration du Pavillon des aînés qui est une promesse et un engagement important pour lui.

https://journalmetro.com/local/sud-ouest/2071931/debut-des-travaux-du-pavillon-des-aines/

En décembre, il a visité la bâtisse en compagnie des gens de l’Âge d’or. La qualité du Pavillon notamment sur le plan de l’insonorisation haut de gamme l’a visiblement conquis. L’inauguration du bâtiment, situé à Pointe-Saint-Charles, est prévue à la mi-janvier à l’occasion du 10e brunch des aînés du Sud-Ouest.