Sud-Ouest

Faire sa convalescence COVID-19 dans un hôtel: c’est possible

Hôtel Griffintown
L’Hôtel Griffintown dispose de 126 appartements entièrement équipés. Photo: Gracieuseté

Plusieurs hôtels de Montréal devraient bientôt accueillir des patients atteints de la COVID-19 qui ne nécessitent plus une prise en charge médicalisée importante et peuvent quitter l’hôpital. C’est le cas, dans le Sud-Ouest, de l’Hôtel Griffintown qui a accepté et attend d’être contacté.

Afin de désengorger des services hospitaliers en tension, à cause des patients atteints par le virus, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) demandait fin décembre à l’Association hôtellerie du Québec (AHQ) de l’informer des établissements hôteliers qui seraient d’accord pour accueillir des patients durant leur convalescence.

L’objectif est de libérer des places dans les chambres des hôpitaux, et de soutenir le gouvernement dans son effort de guerre contre la COVID-19.

Dans l’arrondissement du Sud-Ouest, l’Hôtel Griffintown, qui dispose de 126 appartements entièrement équipés et autonomes, fait partie des établissements prêts à accueillir des convalescents de la COVID-19. «On nous dit que les hôpitaux manquent de lits et d’espace. Nous, on a des lits, et de l’espace» explique la directrice générale de l’Hôtel Griffintown, Laura-Michelle Grenier Martin.

«Accueillir des gens et les faire dormir en sécurité, ça fait partie des missions de l’hôtellerie. Et en ce moment malheureusement dans ce contexte pandémique, nous sommes vides et on attend que ça bouge. Alors, autant être utile et aider» ajoute la directrice qui précise avoir enregistré ce lundi 17 janvier dans son établissement, seulement une arrivée de nouveau client, et deux départs.

Sur le plan financier, même s’il s’agit d’aider le gouvernement, Laura-Michelle Grenier Martin précise également: «On ne peut pas offrir la gratuité à ces patients convalescents. On a des taxes, du personnel à payer. Mais dans ce contexte, je ne vais pas vendre mes chambres à plein prix. On a des tarifs corporatifs, des options très intéressantes, et on peut négocier» précise la directrice, qui attend à présent d’être contactée et n’a reçu aucune nouvelle à ce jour.

Une situation dont s’étonne le PDG de l’Association des hôtels du Grand Montréal Jean-Sébastien Boudreault. «La demande du ministère de la Santé a été faite entre Noël et le jour de l’an. Pour que nous soyons sollicités ainsi, en plein temps des fêtes, c’est que cela devait être un besoin urgent».

Le PDG explique avoir, dès le début du mois de janvier, transmis à l’Association Hôtellerie Québec (AHQ) sa liste d’établissements montréalais, favorables à l’accueil de patients convalescents de la COVID-19. L’AHQ a de son côté, également, transmis toute une liste des établissements québécois volontaires, au gouvernement.

«Mais à ma connaissance pour l’instant, on n’a pas eu de nouvelle, et personne n’a été contacté. On a un peu de mal à comprendre pourquoi, si c’était si urgent» s’interroge Jean-Sébastien Boudreault.

Le PDG de l’Association des hôtels du Grand Montréal précise que plus d’une vingtaine d’établissements hôteliers de Montréal ont renvoyé le formulaire approuvant l’accueil de patients convalescents de la COVID-19, et attendent à présent d’être contactés.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Sud-Ouest.

Articles récents du même sujet