Sud-Ouest

Un résident en médecine organise des concerts gratuits dans des CHSLD

Foan Song lors d'un concert dans un CHSLD. Photo: Gracieuseté

Si la musique adoucit les mœurs, elle peut aussi apporter un soutien mental et physique, notamment en ces temps de pandémie. Le résident en médecine et musicien Foan Song offre des concerts de piano gratuits dans des CHSLD durant la pandémie, et témoigne des bienfaits que cette pratique apporte aux résidents.

Lorsque Foan Song a quitté Sherbrooke, ville de ses études universitaires, pour venir faire sa résidence en médecine familiale à Montréal, il a réfléchi à un moyen de continuer en parallèle sa pratique musicale. L’idée lui vient alors de se porter volontaire comme pianiste bénévole pour faire profiter de quelques mélodies à des résidents et travailleurs de CHSLD. «Avec la situation dans les centres d’hébergement, les gens là-bas n’ont pas forcément autant de contacts que le reste des gens à l’extérieur. [Les concerts] étaient une bonne façon d’aller les chercher», explique le jeune musicien et médecin en devenir.

Entre novembre et décembre, Foan Song a tenu plusieurs concerts, notamment aux centres d’hébergement Armand-Lavergne à De Lorimier, des Seigneurs dans la Petite-Bourgogne, Louis-Riel à Pointe-Saint-Charles et également à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM) situé à Côte-des-Neiges. Pour les récitals, le pianiste a interprété des pièces classiques, jazzy ou plus populaires.

«Au lieu de passer par la parole, ce qui peut apporter un défi, on passe par un moyen plus artistique qui parfois marche beaucoup mieux pour venir chercher les gens dans leurs émotions», souligne Foan Song. À la suite de ses concerts, le jeune homme a constaté que certains résidents exprimaient des sentiments ressentis grâce à la musique. Il ajoute que plusieurs travailleurs des CHSLD sont venus le voir pour témoigner de l’impact qu’ont eu ses concerts sur les résidents.

Le résident en médecine assure que sa pratique régulière de la musique lui permet d’aborder différemment son métier. «Ça me procure un équilibre qui se reflète dans l’approche auprès de mes patients. Je pense que je suis plus zen et ouvert d’esprit, ça permet d’établir des relations plus facilement.»

Foan Song a repris ses concerts dimanche dernier, au centre d’hébergement Paul-Bruchési dans Le Plateau, et compte continuer une fois toutes les deux semaines.

La musique, une aide précieuse pour les jeunes en difficulté

Foan Song n’est pas le seul à constater les bénéfices de la musique sur la santé mentale et sociale. Au centre de pédiatrie sociale le Garage à musique situé dans Hochelaga-Maisonneuve, la pratique musicale est un moyen d’aider des jeunes en difficulté. Le centre propose un accompagnement en pédiatrie sociale conjugué à une pratique collective musicale. Un service de musicothérapie est également disponible pour des jeunes.

«Il y a une magie qui s’installe au niveau de la concentration, et de l’apaisement chez les jeunes […] et au niveau psychosocial, c’est incroyable», se réjouit le directeur du Garage à musique, Patrick Coiteux.

Parmi ses observations, il constate que la pratique de la musique en groupe, accompagnée d’un soutien en pédiatrie sociale, aide les jeunes à améliorer leur capacité de sociabilité. L’apprentissage d’un instrument permet d’acquérir une meilleure coordination et une amélioration de l’articulation, notamment dans la pratique du chant ou d’un instrument à vent.

Musique et santé à l’étude

Plusieurs études démontrent les bienfaits de la musique sur la santé. En 2013, le professeur en psychologie à McGill Daniel J. Levitin et la chercheuse en psychologie Mona Lisa Chanda ont publié une étude de grande envergure démontrant plusieurs bienfaits de la musique. Les deux chercheurs ont notamment découvert que l’écoute et la pratique musicale aidaient à réduire le taux de cortisol, soit l’hormone du stress, et à augmenter le taux d’un anticorps impliqué dans l’immunité des muqueuses.

La musique et la santé continuent à être des objets de recherches et d’études, alors que l’Université d’Ottawa a créé en 2021 l’Institut de recherche en musique et santé. De son côté, l’Université Concordia offre une formation en musicothérapie.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité du Plateau – Mont-Royal.

Articles récents du même sujet