Soutenez

Dominique Anglade veut «en découdre avec François Legault»

Alors que les prochaines élections provinciales approchent à grands pas, la cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), et députée de Saint-Henri–Sainte-Anne, Dominique Anglade, commence à préparer sa première campagne comme cheffe du parti. L’objectif: mousser la plateforme électorale récemment dévoilée.

«J’ai envie d’en découdre avec François Legault», assure Dominique Anglade, installée sur l’un des sièges du bureau de circonscription de Saint-Henri–Sainte-Anne.

Quelques jours après sa soirée d’investiture, tenue le 10 juin dernier, Mme Anglade affirme croire que sa formation peut récolter assez de votes pour une majorité de députés, soit au moins 63, à l’Assemblée nationale.

Pourtant, les derniers sondages ne semblent pas être de son côté. La CAQ est en tête avec 46% des voix, contre 18% pour le PLQ, selon le dernier sondage de la firme Léger réalisé en mai dernier et publié dans les médias de Québecor.

Pour y faire face, la cheffe du parti a décidé de dévoiler sa plateforme électorale plus tôt afin «de permettre aux gens de se familiariser avec les idées que [le PLQ] va mettre de l’avant».

Parmi les engagements, on trouve notamment une baisse d’impôt pour la classe moyenne, allant jusqu’à 1125 $ par personne, pour pallier l’inflation. Figurent aussi au programme du PLQ un investissement massif pour ajuster l’économie du Québec aux défis climatiques, un accès à un médecin de famille pour tous les Québécois, l’abolition de l’interdiction des signes religieux pour les enseignantes et enseignants, et l’offre de transports en commun gratuits pour les étudiants et les aînés.

Rencontrer les citoyens

L’été ne sera pas de tout repos pour le Parti libéral, alors que Mme Anglade compte rencontrer les citoyens pour défendre ses idées.

«En été, les gens sont moins intéressés à parler politique, mais je pense qu’ils seront très intéressés à parler de ce qu’il se passe au quotidien.»

Cela peut aussi représenter un moyen de faire connaître de nouveaux candidats du parti. Car ces derniers mois, plusieurs députés ont annoncé ne pas se représenter aux prochaines élections, comme le député de Robert-Baldwin, Carlos Leitão, le député de Mont-Royal–Outremont, Pierre Arcand, ou encore la députée de Fabre, Monique Sauvé.

Des annonces qui amèneront de nouveaux candidats à se présenter pour ces circonscriptions.

«On a toutes sortes de personnalités différentes, mais surtout des gens qui sont très ancrés dans leur communauté», a défendu Dominique Anglade.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Sud-Ouest.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.