Politique

PLQ: promesse de baisse d’impôt pour lutter contre l’inflation

Dominique Anglade
La cheffe Dominique Anglade présente la plateforme électorale du Parti libéral du Québec. Photo: Page Facebook du PLQ

Le Parti libéral du Québec (PLQ) a dévoilé samedi sa plateforme électorale dans le cadre de son conseil général organisé au centre-ville de Montréal. Si le parti est élu le 3 octobre prochain, la cheffe Dominique Anglade s’engage à baisser les impôts.

Un allégement de l’impôt pour la classe moyenne est l’une des mesures majeures de la nouvelle plateforme électorale du PLQ.

Un gouvernement libéral proposerait donc une baisse d’impôt de 1,5% pour les deux premiers paliers d’imposition, visant ainsi une diminution des coûts en remboursement d’impôt pour ceux et celles qui gagnent moins de 92 000 dollars par année.

Le parti de l’opposition officielle s’engage aussi à créer un nouveau palier d’imposition pour les Québécois qui gagnent 300 000 dollars et plus par année. Les contribuables seraient donc imposés à hauteur de 27,75%.

Selon le PLQ, un chèque de 500 dollars offert par la Coalition avenir Québec (CAQ) est une «demi-solution» pour contrer l’inflation.

«Notre proposition est de baisser les impôts jusqu’à 1 125 dollars par personne», ce qui «donnera un véritable coup de pouce aux familles», a indiqué Dominique Anglade.

«Pour nous, une baisse d’impôt est la meilleure solution pour aider la classe moyenne dans cette hausse importante du coût de la vie. […] Un chèque de 500 dollars, ce n’est pas suffisant pour soutenir les Québécoises et Québécois», a déclaré Fred Beauchemin, candidat libéral dans Marguerite-Bourgeoys.

Parmi les autres promesses électorales dévoilées, un gouvernement libéral supprimerait la TVQ sur les biens de première nécessité, gèlerait les tarifs d’Hydro-Québec et instaurerait une allocation de 2 000 dollars pour les Québécois de 70 ans et plus.

Le taux d’inflation continue de grimper au pays. L’indice des prix à la consommation (IPC) a progressé en avril au Canada avec une hausse de 6,8% par rapport à avril 2021, rapportait Statistique Canada. Cette augmentation de l’IPC est principalement attribuable aux prix des aliments et du logement.

Près des trois quarts des Québécois (74%) estiment que l’inflation est un problème dans leur ménage, selon un récent sondage Léger. Pour contrer cette situation, 87% des Québécois disent acheter des articles moins chers à l’épicerie, ou envisagent de le faire.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet