Ouest-de-l'Île
07:00 6 février 2021 | mise à jour le: 5 février 2021 à 12:42 temps de lecture: 3 minutes

De la fibre de carbone pour renforcer le pont de l’Île-aux-Tourtes

De la fibre de carbone pour renforcer le pont de l’Île-aux-Tourtes
Photo: Gracieuseté

Le pont de l’Île-aux-Tourtes est maintenant renforcé avec de la fibre de carbone. L’intégrité structurale est ainsi préservée et la durée de vie sera prolongée de cinq à dix ans selon l’entrepreneur responsable des travaux de réfection.

L’application en surface est le principal avantage de cette technologie. Plutôt que de devoir empêcher la circulation sur le pont et de changer certains éléments structuraux, un tissu de carbone est collé directement en «U» en dessous des poutres.

Lorsque ce matériau est mélangé à une résine plastique comme l’époxy, il forme un composite appelé polymère à renforts de carbone, qui est jusqu’à dix fois plus résistant que l’acier, tout en étant cinq fois moins lourd.

La firme Béton Concept AM, responsable de ces travaux estimés à 1 M$, privilégie cette technologie en raison aussi de ses autres qualités.

«Dans le béton, les aciers d’armature travaillent avec des efforts en traction, explique le vice-président en ingénierie Robert Lapointe. Ce qu’on fait, c’est qu’on transfert la charge du béton à la fibre de carbone qui est beaucoup plus résistante.»

Une préparation de la structure est nécessaire afin de rendre la surface lisse. Le tissu peut être appliqué en plusieurs couches selon les besoins, offrant ainsi encore plus de renfort.

La fibre de carbone peut être appliquée à tous moments, même en prévention. Mais il faut toujours prendre en compte l’état de la structure.

«C’est un peu comme de l’acharnement thérapeutique, on peut en faire quand même beaucoup, mais à un certain point, ça devient une question de coûts, soutient M. Lapointe. Donc, c’est de savoir si ça vaut la peine d’investir sur une structure dépéri ou d’en construire une nouvelle.»

Simulation

Avant d’utiliser la fibre de carbone, l’entreprise montréalaise a reproduit en usine certaines sections du pont de l’Île-aux-Tourtes à échelle réduite. La structure de bois a été recouverte de plâtre simulant le béton.

Des tests d’application ont été effectués par les ouvriers. «On voulait vraiment s’assurer de bien comprendre les réalités de la structure pour être plus efficace sur place», avance le vice-président.

L’application du produit est terminée alors que la réfection du pont de l’Île-aux-Tourtes se poursuit jusqu’à la fin du mois de mai. Le matériau est fourni par la compagnie Sika située à Pointe-Claire.

Aucune date n’est encore avancée pour le début des travaux de la nouvelle structure.

Articles similaires