Île-des-Sœurs
11:54 16 février 2020 | mise à jour le: 17 février 2020 à 15:44 temps de lecture: 3 minutes

Marie-Jeanne Chaplain-Corriveau replonge dans son écriture d’adolescente

Marie-Jeanne Chaplain-Corriveau replonge dans son écriture d’adolescente
Photo: Gracieuseté - Christyne BlaisL’auteure Marie-Jeanne Chaplain était au salon du livre il y a trois ans alors que des amateurs da La guerre des Tinwë lui ont demandé une suite au premier livre de la trilogie.

Dix ans après la sortie du livre de La guerre des Tinwë, l’auteure verdunoise Marie-Jeanne Chaplain-Corriveau replonge dans son écriture d’adolescente. Elle offre la suite de son récit fantastique à ses lecteurs qui attendaient impatiemment la sortie du deuxième tome.

Il y a très longtemps que le second livre de la trilogie, intitulé Les pierres des hommes, est écrit. Le retard de sa publication s’explique par quelques différends que l’auteure, aujourd’hui indépendante, a eus avec sa maison d’édition.

Lorsque Mme Chaplain-Corriveau a commencé l’écriture de cette première histoire, elle n’avait que 12 ans.

«Lorsque mon premier tome a été publié, mon deuxième livre était écrit au complet. Il est arrivé chez mon éditeur le jour de la publication de mon premier livre, explique-t-elle. La maison d’édition n’a toutefois pas voulu lancer le projet tout de suite, les délais se sont multipliés et des différends sont survenus entre l’éditeur et moi, ce qui a mené à la rupture du contrat. »

Elle a récupéré ses droits d’auteurs avant qu’il y ait une publication.

Ce n’est que des années plus tard, en 2017, alors qu’elle se retrouve au Salon du livre pour sa série Les chroniques de Navämgard, qu’elle rencontre des admirateurs de La guerre des Tinwë .

«Ça faisait sept ans qu’ils attendaient pour la suite de ce roman», se rappelle-t-elle.

Réécriture

Après avoir réédité son premier livre en 2018, l’auteure de 30 ans a dû se réapproprier son écriture d’adolescente. Depuis un an, elle a retravaillé en profondeur le second tome en réécrivant environ 90% de celui-ci.

«Des années plus tard, mon style a changé alors je l’ai repris pour le mettre au goût de mon style d’aujourd’hui», décrit-elle.

La Verdunoise a relu à haute voix tout son roman afin de redonner un souffle à ses phrases d’autrefois. De son aveu, elle a maintenant beaucoup plus de rythme qu’auparavant

«C’est mon premier vrai roman, c’est ma première histoire d’amour avec mes personnages. C’était particulier de replonger dans ce que j’avais écrit, raconte l’auteure qui avait terminé ce roman à 18 ans. Par moment, il y avait de longs passages et je me disais que c’était lourd et que je pouvais faire mieux.»

Synopsis

Dans le premier tome, le lecteur rencontre le personnage de Leïlya, une jeune fille de notre monde. Elle a une vie normale d’adolescente qui passe ses vacances d’été avant d’aller en secondaire 5. Jusqu’au jour où une sorcière lui apparaît et qui lui annonce qu’elle n’est pas qui elle pense être.

Dans le deuxième tome, on suit à nouveau ce personnage qui a beaucoup grandi et qui a appris qui elle était vraiment. Leïlya réalise que sa mission n’est pas terminée et repart alors à l’aventure avec les compagnons qu’elle s’est faite dans le premier tome pour ultimement tenter de remplir sa destinée.

«Dix ans d’attente, c’est beaucoup trop long», affirme l’auteure qui travaille déjà sur l’écriture sur troisième roman. Le dernier livre de la trilogie devrait paraître au plus tard en 2022.

Marie-Jeanne-Chaplain-Corriveau lancera La guerre des Tinwë à la bibliothèque Jaqueline-De Repentigny le 23 février dès 13h. Séance de dédicace avec l’auteure.

Articles similaires