Île-des-Sœurs
16:00 3 mars 2020 | mise à jour le: 3 mars 2020 à 15:20 temps de lecture: 3 minutes

Premier cas de COVID-19 à Montréal, précaution selon les règles de l’art

Premier cas de COVID-19 à Montréal, précaution selon les règles de l’art
Photo: Josie Desmarais/MétroLa ministre de la Santé, Danielle McCann

L’Hôpital de Verdun a admis le premier cas de COVID-19 (Coronavirus) à Montréal, la semaine dernière. Toutes les mesures de désinfection ont été prises dans l’établissement afin d’éviter la propagation du virus.

Il n’y aurait donc aucun danger, a fait savoir le directeur général adjoint, Pierre Paul Milette. «La dame s’est présentée à l’urgence avec un masque. Les risques de contamination étaient déjà nuls, explique-t-il.  Elle a été vue au triage par un employé qui avait aussi un masque, puis la salle a été désinfectée.»

La dame a ensuite été isolée dans une salle à pression négative, dont la ventilation aspire l’air de la pièce vers l’extérieur avec des filtres.

Tout le personnel qui est intervenu auprès de cette patiente aurait appliqué à la lettre les mesures d’isolement avec jaquette, masque et visière. «Il n’y a pas plus de risque d’attraper le coronavirus que d’attraper la grippe, soutient M. Milette. Ce sont les mêmes précautions qu’il faut prendre. Se laver les mains régulièrement et éviter de les mettre au visage. C’est la meilleure façon de se protéger

Voyage en Iran

La dame, qui vient de la région de Montréal sans plus de spécification, revient d’un voyage en Iran après une escale à Doha, au Qatar. Elle s’est présentée d’elle-même dans une clinique médicale à la suite de l’apparition de symptômes légers. La citoyenne ne s’est pas déplacée par les transports en commun ont assuré les autorités.

Elle se trouve en isolement chez elle, son état n’ayant pas nécessité d’hospitalisation. Sa famille immédiate est aussi en quarantaine volontaire.

Quatre établissements ont été désignés pour traiter les cas nécessitant une hospitalisation, soit le CHU Sainte-Justine, l’Hôpital général juif, le CHU de l’Université Laval et l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

«Le virus se répand actuellement un peu partout dans le monde et le réseau peut [y] faire face», assure Yves Jalbert, directeur adjoint de la protection de la Santé publique.

Respecter ses rendez-vous

Il est important que les gens continuent d’aller à leur rendez-vous à l’Hôpital de Verdun, rappelle M. Milette qui indique que c’est plus dangereux de ne pas se présenter.

Au total, 21 personnes sont «sous investigation» au Québec, c’est-à-dire des gens qui ont fait un voyage dans une zone concernée et qui présentent des symptômes qui ressemblent à ceux du COVID-19. 

Des mécanismes ont été mis en place à travers la province à la suite de la pandémie du SRAS en 2003 et du H1N1 en 2009, dans le but d’instaurer de meilleures stratégies, a indiqué la ministre de la Santé, Danielle McCann.

Elle assure notamment que la gestion de l’approvisionnement en matériel, dont les masques, est «proactive et rigoureuse».

Articles similaires