Île-des-Sœurs
06:00 12 juin 2020 | mise à jour le: 11 juin 2020 à 19:43 temps de lecture: 4 minutes

Ouverture des restaurants: consommateurs hâtifs ou craintifs

Ouverture des restaurants: consommateurs hâtifs ou craintifs
Photo: FacebookLes restaurants pourront rouvrir leur porte dès le 22 juin à Montréal.

Le public pourra bientôt retourner dans ses restaurants préférés avec l’ouverture des salles à manger. Toutefois, l’ambiance s’annonce bien différente, alors que les restaurateurs doivent harmoniser les mesures d’hygiène avec l’expérience client. 

Plusieurs résidents sont enthousiastes à l’idée de remettre les pieds dans leur établissement favori. C’est le cas de la résidente Geneviève Bureau qui compte aller au restaurant dans les premières semaines après leur réouverture. Le port du masque par les serveurs ne la refroidit pas.

«Je travaille dans un hôpital alors tout le monde porte déjà des masques et des visières. Ça va déjà être beau qu’ils n’aient pas de jaquette», lance-t-elle à la blague. 

D’autres pensent s’y rendre dès la première semaine d’ouverture. «Ça va surtout créer le sentiment qu’on revient un peu à la normale», dit Parthena Lauraitis. 

Toutefois, des citoyens éviteront de faire une visite en salle à manger à court terme. Plusieurs ont apprivoisé le service pour emporter offert par de nombreux restaurants afin de s’adapter à la crise. «J’aime bien ça [les plats pour emporter]. Je veux encourager local et ça fonctionne de cette façon», témoigne Maude Normand qui commande environ trois fois par semaine dans des restos du quartier. 

Certaines personnes ont hâte à l’ouverture des restaurants, mais préfèrent encore patienter. «Je n’irai pas dans les premières semaines. Je veux attendre un peu pour m’assurer qu’ils sont bien organisés», explique Madelaine Larue. 

Ce qui changera lors de l’ouverture des restaurants

La distanciation de deux mètres entre chacun sera obligatoire, sauf s’il s’agit d’occupants d’une même résidence ou qu’une barrière (comme un Plexiglas) permet de limiter la contagion. C’est donc de dire que presque partout, seulement les gens d’un même ménage pourront sortir ensemble au restaurant. 

Une distance de deux mètres sera établie entre chaque table. La plupart des restaurants auront donc une capacité de 50% de leur local. 

Dans la mesure du possible, un sens de circulation unique aura été établi pour éviter que les personnes se croisent. 

Un marquage au sol doit être mis en place pour que la distance de deux mètres soit respectée par le client près des caisses, du comptoir d’accueil et au vestiaire si applicable. 

Un masque de procédure et une protection oculaire comme des lunettes de protection ou une visière devront être portés par les employés qui exécutent une tâche nécessitant d’être à moins de deux mètres d’une autre personne. Des cuisiniers qui ne pourront respecter cette distance devront ainsi porter un masque et une protection au niveau des yeux.  

Pour les serveurs qui font le service aux tables, le masque sera obligatoire de même qu’une protection oculaire (lunette ou visière), puisque les deux mètres sera impossible à maintenir avec le client.

Nettoyage

Les équipements de protection nécessaires doivent être prévus et mis à la disposition des travailleurs en nombre suffisant. 

Le matériel qui sera utilisé par plusieurs personnes comme les cabarets, les écrans tactiles ou encore les menus plastifiés devra être fréquemment désinfecté. Dès qu’un client utilise la machine de paiement, celle-ci sera désinfectée. 

Les tables et les chaises seront désinfectées entre chaque client. Les toilettes seront nettoyées au minimum une fois par jour. 

Des distributeurs de produit désinfectant devront être installés à l’entrée du restaurant ainsi qu’aux salles de bain. Les restaurateurs devront inciter la clientèle à l’utiliser.

L’industrie de la restauration représente environ 14 milliards en vente au Québec. 

Plus d’infos ici

Articles similaires