Villeray – Parc Ex – Petite-Patrie
14:25 22 mars 2017 | mise à jour le: 23 mars 2017 à 19:19 Temps de lecture: 3 minutes

Une nouvelle SDC pourrait voir le jour sur Jarry

Une nouvelle SDC pourrait voir le jour sur Jarry
Photo: Isabelle Bergeron TC MediaPrésence de trafic sur la rue Viau entre Beaubien et Saint-Zotique.

Les travaux d’envergure sur la rue Jarry ont poussé des commerçants à réfléchir sur leur avenir comme société de développement commerciale (SDC).

«Nous en sommes en plein dans les démarches et le montage financier», indique Charles Ugo Boucher, propriétaire du café Larue & fils et instigateur du processus.

La rue Jarry est actuellement en travaux de réfection majeurs jusqu’à la fin 2017. Avec ces travaux est venue une enveloppe de 200 000$ en deux ans au travers de PRAM Artère en chantier, un programme municipal d’aide pour minimiser les impacts de travaux de voiries.

Promenade Jarry a eu le mandat de gérer ce montant. Cet organisme à but non-lucratif rassemble des commerçants de la rue, mais n’a ni caractère obligatoire et cotisatoire, ni les moyens d’une SDC.

«Les travaux sont une occasion en or pour discuter avec l’ensemble des commerçants de l’importance de se fédérer. C’est une petite étincelle qui va créer quelque chose de fort», croit le restaurateur.

Pour avoir suffisamment de membres, soit 50, Charles Ugo a en projet une animation de rue, qui vise à ralentir les passants dans la rue, et par la même occasion leur donner l’envie de lever le nez et voir les enseignes de la rue.

«On ne veut pas investir dans la publicité, on a un mandat pour faire augmenter l’achalandage des commerces. Nous souhaitons démontrer par ce biais l’intérêt d’un regroupement avec plus de moyens.»

Avec une SDC, il serait possible de chercher des subventions et d’animer la rue avec une programmation événementielle ou avec du mobilier urbain.

Pour les commerçants, les avantages peuvent être nombreux, avec, par exemple, des aides pour la réfection de leur façade. «On pourra aussi avoir des leviers intéressants auprès de la ville dans des dossiers comme les demandes de terrasses», ajoute Charles Ugo Boucher.

«La rue Jarry est dans une relance commerciale. Il faut qu’elle devienne un milieu de vie, il faut la voir comme un lieu de rassemblement pour Villeray, c’est pourquoi j’appuie fortement leur démarche.»

Elsie Lefebvre, conseillère de ville du quartier Villeray.

La décision de se constituer en SDC ou non reviendra cependant aux membres de Promenade Jarry. Une assemblée sera organisée à l’automne, après la fin des travaux, pour voter ou non le changement de statut de l’organisme.

Société de développement commerciale
18
Il existe 18 SDC à Montréal, mais aucune dans l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension. Une SDC doit compter un minimum de 50 commerces membres pour se constituer.

Articles similaires