Villeray – Parc Ex – Petite-Patrie
15:40 8 juin 2021 | mise à jour le: 9 juin 2021 à 20:03 temps de lecture: 3 minutes

PARC: quand le théâtre s’improvise

PARC: quand le théâtre s’improvise
Photo: Gracieusté/Productions de l'InstableCynthia Trudel, Frédéric Barbusci, Amélie Geoffroy, Dominiq Hamel, Félix Beaulieu-Duchesneau et Anne-Marie Binette, les comédiens de la pièce

L’improvisation sera au cœur du spectacle PARC, présenté au théâtre aux Écuries du 25 juin au 3 juillet. Cette production inusitée promet non seulement de surprendre les spectateurs, mais aussi les comédiens qui monteront sur scène.

Le spectacle est mis en scène par Frédéric Barbusci, comédien et directeur artistique des Productions de l’Instable.

C’est la scénographe Odile Gamache et la conceptrice de l’éclairage Julie Basse qui vont décider, chaque soir de représentation, de la scénographie et de la mise en place des sept modules qui occupent la scène. Les comédiens de la pièce, Frédéric Barbusci, Félix Beaulieu-Duchesneau, Anne-Marie Binette, Amélie Geoffroy, Dominiq Hamel et Cynthia Trudel, découvriront l’organisation une fois montés sur scène.

«On va jouer ce qui habite à l’intérieur de nous chaque soir. On veut inventer de nouvelles scènes à chaque fois», promet Frédéric Barbusci. Ce dernier, qui pratique l’improvisation depuis plus de 30 ans, a imaginé le spectacle PARC après la création d’un autre spectacle, Cinplass, qu’il a joué avec des amis pendant 15 ans.

«Pas mal tous nos shows partent de l’idée de faire ce qu’on a pas encore fait dans notre vie et qu’on voudrait faire maintenant», explique M.Barbusci.

Afin que son idée de base soit bien mise de l’avant, l’improvisateur s’est entouré d’acteurs et d’actrices qu’il connaissait depuis longtemps. Ces derniers étaient déjà en mesure d’incarner l’esprit de son spectacle.

«Ces acteurs sont capables de jouer dans le moment présent plutôt que de tomber dans les idées générales.»- Frédéric Barbusci, comédien et directeur artistique des Productions de l’Instable

Un théâtre ouvert à son idée

En entrevue avec Métro, Frédéric Barbusci raconte que le Théâtre aux Écuries a eu une belle ouverture d’esprit par rapport à son idée de spectacle.

«Je crois qu’il y a un désir de la part du Théâtre aux Écuries de s’ouvrir à toutes sortes de formes de théâtre. Le théâtre d’improvisation est assez souvent éclipsé par le loisir qu’est l’improvisation pour la plupart des gens. C’est une place qui nous a accueillis à bras ouverts pour pousser notre affaire», affirme le metteur en scène.

Étant donné la pandémie de la COVID-19 et les mesures sanitaires imposées, la salle ne pourra pas accueillir autant de spectateurs que voulu. Toutefois, Frédéric Barbusci croit qu’il y aura plus de personnes que ce qu’il avait imaginé au début. «On risque d’avoir peut-être une soixante de personnes si ça se peut», explique-t-il.

Selon lui, le public voudra voir des personnes jouées sur scène après avoir été confinées pendant plusieurs mois.

«C’est ça PARC, c’est prouver aux adultes que de jouer, ça fait du bien et que c’est ça qu’on va faire pendant la soirée.»

Articles similaires