Villeray – Parc Ex – Petite-Patrie

Carrière Francon: des visions distinctes

Carrière_Francon
Les candidats veulent faciliter l’accès d’est en ouest pour la population. Photo: Jean-Baptiste Demouy/Métro Média

Les différents candidats à la mairie de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension (VSP) ont des visions bien nettes de ce qui pourrait être fait pour la carrière Francon. Laurence Lavigne Lalonde et Giuliana Fumagalli ont invité Métro sur place pour leur décrire leurs souhaits pour le quartier.

Laurence Lavigne Lalonde, candidate pour Projet Montréal, ne veut pas attendre un plan parfait avant de prendre une initiative. Et «pour mettre un pied dans la carrière Francon», la candidate souhaite passer par le parc George-Vernot, situé au sud-ouest de la carrière.

Le parc fait d’ailleurs partie de la liste des parcs à rénover durant la prochaine administration. Et Laurence Lavigne Lalonde veut justement utiliser cette opportunité.

Le parc est «désuet, avec un terrain de baseball qui n’est plus utilisé et une piscine fermée qui est à démolir»., selon elle. Elle y voit donc quelque chose de nécessaire.

La candidate souligne que 40% de la carrière qui longe le parc George-Vernot n’est pas utilisée lors du déneigement. Elle indique que le terrain est plus surélevé à cet endroit, ce qui permettrait d’agrandir le parc.

De plus, une des idées de la candidate serait de créer une passerelle permettant de faire se rejoindre les deux parties de la rue Jean-Rivard qui se trouve au sud de la carrière.

L’idée, c’est de mettre un pas dans la carrière, de trouver un usage transitoire pour s’approprier ce lieu-là avant de pouvoir faire une passerelle.

Laurence Lavigne Lalonde, candidate à la mairie de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

La Ville de Montréal doit prochainement amorcer des consultations concernant le plan d’urbanisme et de mobilité. Et Laurence Lavigne Lalonde souhaite un «chapitre consacré à la carrière Francon».

Projet Montréal assure également qu’il n’y aura pas de clos de voirie ni d’entreposage de camions ou de sable dans la carrière.

Un autre chemin possible

Du côté de Quartiers Montréal, la mairesse sortante et candidate à sa réélection Giuliana Fumagalli veut utiliser un chemin qui existe déjà, mais qui est pour le moment réservé aux déneigeuses.

Selon Mme Fumagalli, ce chemin plus sécuritaire peut faire se rejoindre le boulevard Saint-Michel et le boulevard Pie-IX. La mairesse sortante souligne que ce chemin situé au nord de la carrière et parallèle au boulevard Industriel existe déjà. Et qu’il pourrait servir aux cyclistes.

Elle est également en faveur d’une passerelle qui ferait se rejoindre les deux parties de la rue Jean-Rivard.

Mais Giuliana Fumagalli est également intéressée par le traitement de la neige. Actuellement, 40% de la neige qui tombe à Montréal est déversée dans la carrière.

Giuliana Fumagalli souhaite que la Ville investisse dans la recherche sur le traitement de la neige. En s’inspirant d’avancées technologiques qui sont faites dans certains pays scandinaves, la mairesse souligne que la neige pourrait permettre de climatiser des bâtiments l’été.

Cela pourrait alléger l’achalandage de camions de déneigement dans la carrière Francon, et laisser plus de place pour des projets dans la carrière, indique la candidate.

La vision des autres candidats

Guillaume Lavoie, candidat pour Ensemble Montréal, souhaite avant tout une meilleure façon de passer d’un côté à l’autre de la carrière. Il propose donc d’aménager une nouvelle voie cyclable qui longerait la carrière. Celle-ci relierait le pôle d’emploi Marie-Clarac et l’est de Rosemont.

Le candidat souhaite aussi s’attaquer aux nuisances comme le bruit ou la poussière, et ouvrir la carrière sur la face ouest pour y créer une promenade.

Enfin, Julien Kakpovi de Mouvement Montréal souhaite implanter une taxe environnementale sur les camions de déneigement. Ce faisant, il souhaite que tous les arrondissements comprennent les conséquences des désagréments subis par les habitants du quartier.

Articles récents du même sujet