M jeunes

Auzou Québec: Du côté des gardiens de but

Photo: digitalhallway /iStock

Une fille devant les buts

Ce contenu est extrait du livre La Grande épopée du hockey au Québec,
d’Alain M. Bergeron et Martine Latulippe, avec les illustrations de Caroline Soucy.

Manon ­Rhéaume a marqué l’histoire du hockey, et ce, à plus d’une occasion. Elle a commencé à jouer très jeune au poste de gardien de but et a réalisé beaucoup de « premières ». Elle a été la première fille à participer au ­Tournoi international de hockey ­pee-wee de ­Québec, en 1984. D’autres premières ? ­Adolescente, du haut de son 1,65 mètre, elle a défendu les filets des ­Draveurs de ­Trois-Rivières de la ­Ligue de hockey junior majeur du ­Québec (1991) avant de se retrouver,
le 23 septembre 1992, devant la cage d’une formation de la ­Ligue nationale de hockey, le ­Lightning de ­Tampa ­Bay.

Calme, le ­Concombre ?

Ce contenu est extrait du livre La Grande épopée du hockey au Québec,
d’Alain M. Bergeron et Martine Latulippe, avec les illustrations de Caroline Soucy.

Déjà, à ses premières années, le hockey avait ses étoiles, dont certaines ont atteint le statut de légendes. Ainsi, le gardien ­Georges ­Vézina, originaire de ­Chicoutimi, a défendu avec brio le filet des ­Canadiens pendant 16 saisons (de 1910 à 1925). On le surnommait le « ­Concombre de ­Chicoutimi » en raison de son calme malgré
la pression… À son décès, en 1926, la ­Ligue nationale de hockey a créé un trophée en son honneur, remis chaque année au meilleur gardien de la saison. À ­Chicoutimi, un centre sportif porte son nom.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet